Thèse soutenue

Le burn out des personnels de santé : Le cas de la prise en charge de la maladie d'Alzheimer

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippe Zawieja
Direction : Franck Guarnieri
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences et génie des activités à risques
Date : Soutenance le 09/12/2014
Etablissement(s) : Paris, ENMP
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences des métiers de l'ingénieur (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherche sur les risques et les crises (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes)
Jury : Président / Présidente : Annick Ancelin Bourguignon
Examinateurs / Examinatrices : Franck Guarnieri, Linda Benattar, Jean-Pierre Neveu
Rapporteurs / Rapporteuses : Annick Ancelin Bourguignon, Marc Loriol

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse, menée à partir de données recueillies auprès de 2 602 soignants professionnels prenant en charge des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, explore le lien entre burn out et identité. Articulant psychanalyse et sociologie, cette recherche montre que le burn out, en affectant plusieurs facettes de l'identité du soignant, ne représente que l'un des destins possibles d'une variété d'entités de fatigue parfois spécifiques à l'alzheimerologie, dont elle dresse une typologie. Elle met en lumière la présence, dans ce groupe professionnel, d'une idéologie sacrificielle latente, capable d'activer des mécanismes et processus relevant du narcissisme moral, en transformant certains éléments du contexte organisationnel en souffrance, et dont le double effet paradoxal est de renforcer la position sacrificielle précisément pour la rendre plus tolérable. Au passage, pour décrire ce cycle de la fatigue reliant impact psychiques et identité du groupe, cette thèse propose le concept d'exhaustopoïèse, défini comme un processus subjectif et intégratif de ressenti, d'appropriation, de détournement et de reconstruction de la fatigue, dont le burn out est le produit, érigé en élément de l'identité, donc socialement adressé.