Thèse soutenue

Rôles différentiels des activateurs tissulaires du plasminogène endogène et exogène sur les processus de mort neuronale ischémique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Eloïse Lemarchand
Direction : Denis Vivien
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Date : Soutenance en 2014
Etablissement(s) : Caen
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Normande de biologie intégrative, santé, environnement (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Sérine Protéases et Physiopathologie de l’Unité neurovasculaire (Caen ; 2008-2016)
Jury : Président / Présidente : Bruno Gonzalez
Examinateurs / Examinatrices : Denis Vivien, Bruno Gonzalez, Didier Leys, Emmanuel Pinteaux, Géraldine Liot, Marina Rubio Gomez
Rapporteurs / Rapporteuses : Didier Leys, Emmanuel Pinteaux

Résumé

FR  |  
EN

Les effets de l’activateur tissulaire du plasminogène (tPA) dans le parenchyme cérébral sont pléiotropes. En contexte ischémique, l’équilibre entre les effets bénéfiques et délétères du tPA influence la mort neuronale. Mes travaux de thèse ont consisté (i) à étudier l’influence de l’exposition à l’alcool sur le ratio bénéfice/risque de la thrombolyse, (ii) à étudier l’influence du tPA endogène sur la mort neuronale ischémique au niveau hippocampique. Nous montrons, suite à une exposition à l’alcool, une perte de l’effet bénéfique de la thrombolyse suite à l’ischémie cérébrale. Nous suggérons que cette perte d’efficacité est dépendante de l’interaction foie-cerveau sur la biodisponibilité du tPA, ce qui entraîne une aggravation des lésions cérébrales, probablement par les effets délétères du tPA sur l’excitotoxicité. Nous suggérons que des perturbations, telles que la consommation d’alcool, peuvent conduire à un mauvais devenir clinique chez les patients subissant un AVC ischémique. Nous montrons également que le tPA peut aussi avoir un effet neuroprotecteur, lorsqu’il est produit et libéré par des neurones lors d’un stress, par une action sur la voie de signalisation du récepteur à l’EGF. Nous suggérons, au vu de nos résultats et de la littérature, que des stratégies conduisant soit à la production de tPA endogène soit à une activation de la voie de signalisation induite, pourrait être bénéfiques lors d’atteintes cérébrales, telles que l’AVC ischémique. Mes travaux de thèse confirme et apporte de nouveaux éléments définissant le tPA comme une protéine pléiotrope, ayant des effets différentiels selon son origine et les processus cellulaires dans lesquels il est impliqué.