Le couple parental-conjugal à l’épreuve du temps : Approche sociologique comparative France-Venezuela

par Adriana Perez-Bravo

Thèse de doctorat en Sociologie, démographieSciences Humaines

Sous la direction de Didier Le Gall.


  • Résumé

    La vie en couple en France et au Venezuela est confrontée à l’épreuve du temps ; temps qui peut tout aussi bien aller dans le sens d’une stabilisation du couple, que d’être la cause de sa rupture. La durée du temps passé ensemble est un élément déterminant pour se projeter dans l’avenir et contribuer à renforcer ainsi le capital conjugal déjà constitué. De plus en plus, ces alliances pérennes sont appréhendées comme des formes de régulations sociales socio-construites. Les différences culturelles présentées dans le cadre de cette thèse entre les familles françaises et vénézuéliennes sont ici analysées à l’aune de l’évolution socio-historique de la famille dans ces deux pays, ce qui permet de souligner leurs convergences et leurs divergences, notamment en ce qui concerne les rapports de genre se modèlent dans la relation sexuée des rôles : des féminités et masculinités. L’analyse des représentations des hommes et des femmes français et vénézuéliens appartenant aux couches moyennes, vivant au sein d’un couple stable et ayant une certaine ancienneté, a permis d’élaborer une typologie visant à rendre compte, dans leur diversité, des modalités de gestion de ces unions en France et au Venezuela. Il apparaît que la dimension de la négociation y est centrale, ce qui leur permet de privilégier le « Nous » aux dépens du « je » lors d’éventuelles perturbations conjugales. Cependant, la pérennité des couples vénézuéliens est plus liée à la préservation du lien amoureux/filial - car il n'existe pas de dissociation entre le conjugal et le parental dans cette société-alors que celle des couples français repose plus sur la préservation du lien amoureux/conjugal, en ce sens que c’est principalement la satisfaction de chacun des partenaires qui contribue à la pérennisation du couple. Trois types de couples ont ainsi pu être dégagés. Les « couples phallocentriques postmodernes », qui critiquent les relations de domination, mais envisagent encore le rôle masculin comme un régulateur et un intégrateur social. Les « couples anti-civiques postmodernes » qui refusent tout type de coutumes sociales comme sauvegarde de leur propre liberté d’action, chaque partenaire ayant sa propre autonomie, ce qui rend le couple plus vulnérable. Et enfin les « couples anti-risques familiaux », qui réaffirment de manière pragmatique leur engagement initial, ce qui leur permet de se préserver d’éventuelles turbulences conjugales et, plus globalement, des vulnérabilités sociales.

  • Titre traduit

    The parental-conjugal couple in the test of time : Comparative sociological approach France-Venezuela


  • Résumé

    The life of a couple in France and Venezuela is confronted at the same time with a situation which, while it gives stability, is also the cause for separation; a link between coexistence and rupture. The longevity of life together allows us to understand the present as an attestation of time, that itself allows us to project the future and create conjugal capital. More and more we see these alliances compared to social regulations that are rules built by society. The cultural differences derive from the historical-comparative approximation of French and Venezuelan families, allowing us to arbitrate the differences and the convergences; as well as to establish that in the matter of social interactions, gender relationships are put into practice with regard to sexual roles: femininities and virilities. The embodiment of stable unions of French and Venezuelan middle class men and women in relation to their specific conjugal and parental roles drove the development of typologies to describe the ways to manage the union. In these typologyy the dimension of negotiation appears as the way that permits the favoring of the “us” and the “them” over the individual dimension of the “me”. The continuity of the couple’s life in Venezuela is more linked to the preservation of the loving-family link; there’s no dissociation with conjugal-parenting. The opposite happens with the French couple, which is attached to the preservation of the love-conjugal link that is built around the conjugal. First we find a kind of traditional phallocentric post-modern couple that even if it criticizes established relationships of domination, it still accepts the role of the male as the regulator and integrator of society. Secondly, we also found a type of anti-establishment post-modern couple that rejects existing social customs, the ones that allow for the protection of liberty of action; therefore, they are vulnerable to the changes of the post-modernity and conditioned by the autonomy of each spouse. The third kind is made up of those couples who avoid the risk of family, and maintain a pragmatic commitment that protects them from the social vulnerabilities present in their surroundings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (674 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 507 ref. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2014 PEREZ-BRAVO B

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2014CAEN1008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.