Comportement face au risque et risque de comportement : analyse et implications au Niger

par Ahamadou Maichanou

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de François Combarnous.

Le président du jury était Bertrand Blancheton.

Le jury était composé de Bertrand Blancheton, Yves-André Fauré, Jean-Marc Montaud.

Les rapporteurs étaient Yves-André Fauré, Jean-Marc Montaud.


  • Résumé

    Il est admis dans les théories économiques que l’existence de risques importants peut être source de sérieuses perturbations au bien-être des ménages et à l’équilibre budgétaire de l’Etat, car les risques ne permettent pas souvent l’optimisation des ressources. En admettant que le risque est un produit d’aléa et de vulnérabilité, nous constatons que l’aléa est souvent considéré au Niger comme l’unique «coupable» de ces perturbations, alors que le comportement des agents face au risque peut en être un facteur déterminant. Sur ce constat, cette thèse se propose d’analyser ces comportements et leurs implications dans les décisions économiques des ménages. Les principaux résultats montrent d’abord une aversion au risque assez relative qui s’explique par deux approches dominantes: une perception fataliste des risques naturels et anthropiques d’une part, et une rationalité adaptative au regard de l’importance de ces risques et de la vulnérabilité des ménages, d’autre part. Cette notion d’aversion a été ensuite utilisée pour servir de lien à l’analyse des risques de comportement inhérents essentiellement à l’asymétrie d’information. Il ressort de cette analyse que face aux risques naturels auxquels les individus paraissent impuissants, ces derniers développent des comportements opportunistes au détriment des contrats de crédit mutuellement avantageux, par un usage abusif de la rente informationnelle. Nous pensons que dans ce cas-ci, la contrainte des incitations doit être sérieusement prise en compte. Par ailleurs, la simultanéité des risques climatiques et d’une forte asymétrie d’information en milieu rural laisse penser que l’assurance agricole indicielle doit être progressivement envisagée.

  • Titre traduit

    Behavior towards risk and risk of behavior : analysis and implications in Niger


  • Résumé

    It is recognized in economic theory that the existence of significant risks can cause serious disruption to the well-being of households and to the State budget’s balance, because the risks do not often value for money. Assuming that the risk is a hazard and vulnerability occurs, we find that the hazard is often seen in Niger as the only "guilty" of these disturbances, while the agents' behavior towards risk can be a factor. On this observation, this thesis proposes to analyze these behaviors and their implications in the economic decisions of households. The main results first show a rather relative risk aversion, which can be explained by two main approaches: a fatalistic perception of natural and man-made hazards on the one hand, and adaptive rationality in terms of the importance of these risks and the vulnerability of households, on the other. This notion of aversion was then used to provide a link to the analysis of risk behavior associated with information asymmetry. It is clear from this analysis, to natural hazards which individuals appear powerless; they are developing opportunistic behavior at the expense of credit agreements mutually beneficial, by abuse of informational rent. We believe that in this case, the incentive constraint must be taken seriously. The simultaneity of climate risk and high information asymmetry rural index suggests that the agricultural insurance should be progressively considered.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.