Properties and evolution of galaxy clustering at 2

par Anna Durkalec

Thèse de doctorat en Astrophysique et Cosmologie

Sous la direction de Olivier Le Fèvre.

Le président du jury était Véronique Buat.

Le jury était composé de Sylvain de La Torre.

Les rapporteurs étaient Luigi Guzzo, Alain Blanchard.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'étude des propriétés et l'évolution de regroupement de galaxies pour les galaxies de la gamme de 2<z<5 de VUDS Sondage, qui est la plus grande enquête de galaxie spectroscopique à z>2. Je ai pu mesurer la distribution spatiale d'une population générale de galaxie à redshift z~3 pour la première fois avec une grande précision. Je ai quantifié le regroupement de galaxie en estimation et la modélisation de la fonction de corrélation projetée (espace réel) à deux points, pour une population générale de 3022 galaxies. Je ai prolongé les mesures de regroupement à la luminosité et des sous-échantillons de masse sélectionné stellaires. Mes résultats montrent que la force de regroupement de la population générale de la galaxie ne change pas de redshift z~3,5 à z~2,5, mais dans les deux redshift va plus lumineux et des galaxies plus massives sont plus regroupées que les moins lumineux (massives). En utilisant la distribution d'occupation de halo (HOD) formalisme je mesuré une masse moyenne de halo hôte au redshift z~3 significativement plus faible que les masses halo moyens observés à faible redshift. Je ai conclu que la population de formation d'étoiles observé des galaxies à z~3 aurait évolué dans le massif et lumineux la population de galaxies au z=0. Aussi, je interpréter les mesures de regroupement en termes de biais de galaxies à grande échelle linéaire. Je trouve que ce est nettement plus élevé que le biais des galaxies redshift intermédiaire et faible. Enfin, je ai calculé le ratio-stellaire Halo masse (SHMR) et l'efficacité intégrée de formation d'étoiles (ISFE) pour étudier l'efficacité de la formation des étoiles et l'assemblage masse stellaire.


  • Résumé

    This thesis focuses on the study of the properties and evolution of galaxy clustering for galaxies in the redshift range 2<z<5 from the VIMOS Ultra Deep Survey (VUDS), which is the largest spectroscopic galaxy survey at z>2. I was able to measure the spatial distribution of a general galaxy population at redshift z~3 for the first time with a high accuracy. I quantified the galaxy clustering by estimating and modelling the projected (real-space) two-point correlation function, for a general population of 3022 galaxies. I extended the clustering measurements to the luminosity and stellar mass-selected sub-samples. My results show that the clustering strength of the general galaxy population does not change significantly from redshift z~3.5 to z~2.5, but in both redshift ranges more luminous and more massive galaxies are more clustered than less luminous (massive) ones. Using the halo occupation distribution (HOD) formalism I measured an average host halo mass at redshift z~3 significantly lower than the observed average halo masses at low redshift. I concluded that the observed star-forming population of galaxies at z~3 might have evolved into the massive and bright (Mr<-21.5) galaxy population at redshift z=0. Also, I interpret clustering measurements in terms of a linear large-scale galaxy bias. I find it to be significantly higher than the bias of intermediate and low redshift galaxies. Finally, I computed the stellar-to-halo mass ratio (SHMR) and the integrated star formation efficiency (ISFE) to study the efficiency of star formation and stellar mass assembly. I find that the integrated star formation efficiency is quite high at ~16% for the average galaxies at z~3.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.