Thèse soutenue

Analyse économétrique du bien être subjectif, préférence, perception et dynamique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Zhou Xun
Direction : Michel LubranoEmmanuel Flachaire
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance le 16/12/2014
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Sciences Economiques et de Gestion d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence ; 2000-....)
Jury : Président / Présidente : Stephen Bazen
Examinateurs / Examinatrices : Emmanuel Flachaire, Stephen Bazen, Frank Alan Cowell, Andrew Clark
Rapporteurs / Rapporteuses : Frank Alan Cowell, Andrew Clark

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse s'intéresse à l'analyse des variables d'opinion. Les opinions couvertes concernent spécifiquement des questions économiques comme le niveau de bien-être, la situation financière, le niveau minimum de revenu nécessaire pour vivre dignement, la préférence pour la redistribution. Le traitement de ces variables d'opinion et leur mise en relation avec les grandeurs économiques traditionnelles comme le niveau de revenu ou sa dynamique nécessitent des techniques micro-économétriques spécifiques. Dans cette thèse, les modèles dynamiques de panel sont utilisés pour étudier la mobilité des revenus et la mobilité des statuts d'emploi. Dans le dernier chapitre, nous discutons également le modèle Tobit dynamique et l'importance des conditions initiales. Dans les modèles de panel, se pose la question du choix entre effet fixe et effet aléatoire. Parce que les variables subjectives sont ordinales et discrètes, les effets fixes sont difficilement identifiables. L'identification des effets aléatoires est moins problématique, mais l'estimation devient pourtant difficile quand la dimension d'intégration augmente. Pour résoudre cela, je l'utilise intensivement les techniques de simulation, soit pour le modèle dynamique multinomial logit, soit pour le modèle dynamique Tobit. La technique de simulation est également appliqué au modèle trivarié probit pour mesurer les corrélations conditionnelles entre trois (ou même plus) variables ordinales.