Thèse soutenue

Initier la résilience du service de gestion des déchets aux catastrophes naturelles : le cas des territoires urbains et de l'inondation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hélène Beraud
Direction : Gilles Hubert
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie Urbain
Date : Soutenance le 28/02/2013
Etablissement(s) : Paris Est
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Ville, Transports et Territoires (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne ; 2010-2015)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes Urbains
Jury : Président / Présidente : Sabine Barles
Examinateurs / Examinatrices : Gilles Hubert, Bruno Barroca, Damien Serre
Rapporteurs / Rapporteuses : Richard Laganier, Serge Thibault

Résumé

FR  |  
EN

Les stratégies d'amélioration de la résilience des territoires à risque ont pris une place prépondérante dans les politiques de gestion des inondations. Raisonner en terme de résilience, c'est-à-dire de capacité pour un système à se maintenir et à retrouver un fonctionnement acceptable après la catastrophe, permet de penser différemment et d'anticiper la longue période qui suit un événement catastrophique. Le rôle du service de gestion des déchets dans la résilience des territoires urbains a été peu étudié. Or, lors d'une inondation, l'eau dégrade tout ce qu'elle touche, générant par là même des déchets en quantité très importante. Infrastructures bloquées, réintégration dans les habitations et les entreprises retardée, atteintes à la santé et à l'environnement, impacts psychologiques sont autant d'exemples des conséquences de la présence de ces amas de déchets sur le territoire. Loin d'être anecdotique, la gestion de ces déchets est donc un enjeu de la post inondation. Le maintien d'un service de gestion des déchets est donc stratégique pour la résilience des territoires face aux catastrophes. Il est donc nécessaire de travailler à sa résilience. Pour cela, cette thèse propose une démarche permettant de diagnostiquer la résilience d'un service de gestion des déchets qui se base sur trois leviers d'actions :1) analyse de la capacité du service à connaître les sollicitations du système urbain en matière de gestion des déchets qui s'appuie sur la construction d'une méthode d'estimation et de caractérisation du gisement potentiel de déchets post inondation ; 2) analyse de la capacité du service à maintenir un fonctionnement acceptable pour le système urbain qui s'appuie sur l'utilisation de méthodes de diagnostic de la vulnérabilité et d'analyse de la sûreté de fonctionnement ; 3) analyse de la capacité du service à solliciter un territoire plus vaste pour parer à ses défaillances. Cette démarche de diagnostic a été mise en pratique sur un territoire d'étude