Le devenir des enfants accueillis en centre maternel : approche écologique du parcours et de la qualité de vie des enfants sept ans après la sortie d'un hébergement mère-enfant

par Claire Ganne

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Geneviève Bergonnier-Dupuy.

Soutenue le 11-12-2013

à Paris 10 .

Le président du jury était Paul Durning.

Le jury était composé de Geneviève Bergonnier-Dupuy, Paul Durning, Martin Goyette, Bernadette Tillard, Hans Grietens, Marcel Jaeger.

Les rapporteurs étaient Martin Goyette, Bernadette Tillard.


  • Résumé

    La recherche présentée s’intéresse au devenir d’enfants accueillis avec leur mère en centre d’hébergement mère-enfant, sept à huit ans après leur sortie. Ce travail s’inscrit dans la perspective écologique du développement humain et s’appuie sur les acquis théoriques et méthodologiques des recherches concernant le devenir des bénéficiaires d’interventions socio-éducatives, et des recherches sur le bien-être de l’enfant. La démarche visait à observer les trajectoires après la sortie, à comprendre les processus de construction de ces parcours, et à appréhender la qualité de vie des enfants au moment de l’enquête. La démarche empirique comprend trois étapes (analyse séquentielle de deux cents trajectoires, entretiens avec quarante-neuf mères et questionnaires de qualité de vie et entretiens avec trente-trois enfants). Les résultats mettent en évidence l’interaction entre le parcours conjugal de la mère, l’évolution de la situation résidentielle et les mesures de protection de l’enfance. Ils soulignent également les effets de la centration du dispositif sur le lien mère-enfant. Enfin, la qualité de vie des enfants semble davantage liée à leur situation au moment de l’enquête qu’à leur parcours antérieur. L’analyse des entretiens permet de proposer des pistes pour comprendre la contribution des conditions matérielles de vie et des dimensions relationnelles à la qualité de vie des enfants.

  • Titre traduit

    The future of children housed in maternity homes : ecological approach of trajectories and child quality of life seven years after leaving mother and child housing center


  • Résumé

    This research analyses the trajectories and outcomes of children previously housed with their mothers in a maternity home, seven years later. The study falls within the framework of the ecology of human development, and is based on theoretical and methodological knowledge gained from studies concerning outcome after leaving care and from research into child well-being. The aim is to observe trajectories after leaving the maternity homes, in order to understand the building process of these trajectories, and to describe the quality of life of the children at the moment of the survey. There are three empirical phases (sequence analysis of two hundred trajectories, qualitative interviews with forty-nine mothers, and quality of life questionnaires and interviews with thirty-three children). The results show the interactions between the conjugal trajectory of the mother, the housing pathway and the child protection measures taken. They also highlight the effects of focusing social measures on the mother-child relationship. Finally, the children’s quality of life seems more related to their situations at the moment of the survey than to their previous pathways. The analysis of the interviews provides leads to follow in order to gain better understanding of how material conditions and relationships contribute to a child’s quality of life.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.