Thèse soutenue

Transport d'ARN messagers et traduction locale dans les axones au cours du développement du système nerveux du poisson zèbre

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marion Baraban
Direction : Sylvie Schneider-Maunoury
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie du developpement
Date : Soutenance en 2013
Etablissement(s) : Paris 6

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le neurone est une cellule extrêmement polarisée, dont les compartiments sont soit situés à grande distance du corps cellulaire (cône de croissance en développement), soit régulés de façon individuelle (épine dendritique mature). La localisation de transcrits dans ces compartiments, qui peuvent être traduits rapidement et localement en réponse à des stimuli externes localisés, permettrait une régulation spatiale et temporelle fine du protéome subcellulaire. Bien que de nombreuses études, menées sur des neurones en culture, aient montré que la traduction locale était nécessaire dans des fonctions comme le guidage axonal ou la régénération axonale, les évidences de l'existence d'un transport axonal d'ARNm dans le contexte d'un organisme entier restent très limitées. Au cours de mon travail de thèse, j'ai mis en évidence la présence d'ARN messagers dans les axones en développement du poisson zèbre. Cette localisation axonale est une propriété spécifique de certains ARN messagers puisque d'autres ARNm exprimés fortement dans les neurones sont restreints au corps cellulaire et exclus de l'axone. Mes résultats suggèrent qu'il s'agit d'un transport axonal dépendant des microtubules. Afin d'étudier les mécanismes de ce processus, nous avons mis au point un système rapporteur qui, lorsqu'il est exprimé dans des neurones isolés, permet d'évaluer le transport axonal d'ARNm. À l'aide de ce système rapporteur, nous avons montré que les mécanismes de transport des ARNm étaient conservés chez les vertébrés. Enfin, j'ai identifié un motif (zipcode) nécessaire et suffisant pour le transport axonal de l'ARN messager tubuline ß5.