Le statut du personnage dans l’Énéide de Virgile : stratégies narratives et effets de lecture

par Judith Rohman

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Sylvie Franchet d'Espèrey.

Soutenue le 29-11-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec EDITTA (Édition, Interprétation, Traduction des Textes Anciens) (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Hélène Casanova-Robin.

Le jury était composé de Sylvie Franchet d'Espèrey, Jean-Christophe Jolivet, Damien Nelis, François Ripoll.


  • Résumé

    La notion de personnage est problématique dans le contexte de l’épopée antique, en particulier pour les dieux et pour le héros virgilien, Énée. Réhabiliter cette notion afin de mieux cerner le personnage épique et, avec lui, le Lecteur Modèle de l’épopée, nécessite donc une étude de la terminologie. La première partie s’attache ainsi à définir les critères et les limites à donner à l’effet-personnage dans l’Énéide en envisageant notamment la tradition d’interprétation allégorique des dieux. Les deux parties suivantes sont centrées chacune sur un personnage et l’on y examine les rapports qui s’établissent entre narrateur, personnage et lecteur en partant du postulat selon lequel le narrateur, en tant que relais d’une identification primaire, apparaît comme un guide dans la réception du personnage. Énée, parce qu’il est l’élu du destin, se voit parfois dénier le titre de personnage ; par sa nature de demi-dieu, il se situe en outre à la croisée des deux mondes, humain et divin. La déesse Junon offre l’occasion d’appliquer les principes définis dans la première partie pour l’attribution du statut de personnage aux dieux ; en outre, c’est son action qui constitue la matière de l’action racontée et confère son rythme au récit.

  • Titre traduit

    The character in Vergil’s Aeneid : narrative strategy and effect on the reader


  • Résumé

    The litterary concept of character considered in the context of Ancient Epic is a source of controversial, especially for the gods and Vergil’s hero, Aeneas. Reconsidering this notion, in order to figure out more clearly the epic character and the epic « Model Reader », requires a close study of the terminology. The first part of this thesis tries to determine the criteria defining the « character-effect » in the Aeneid and the limits of this notion, surveying, among others, the allegoric traditions about the gods in Ancient Epic. Each of the two following parts focuses on a single character and analyses of the relationship between the narrator, the character and the reader, starting from the premise that the reader identifies primarily with the narrator, who will guide him in his reception of the characters. To Aeneas, as the Elected of fate, the title of character is sometimes denied ; as a demi-god, he stands at the intersection of the divine and the human worlds. A study of Juno then brings the opportunity to assess the principles defined in the first part about the gods and their status as characters of the epic ; moreover, Juno’s actions supply the narrative material, and contribute to define its tempo.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.