Thèse soutenue

Le texte antiochien de 4 Règnes 18-25. Étude textuelle et exégétique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Valérie Duval-Poujol
Direction : Olivier Munnich
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire des religions de l'Antiquité
Date : Soutenance le 10/01/2013
Etablissement(s) : Paris 4
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris ; 2000-....)
Jury : Président / Présidente : Gilles Dorival
Examinateurs / Examinatrices : Olivier Munnich, Jan Joosten, Eberhard Bons, Cécile Dogniez, Sophie Ramond, Claude Tassin

Résumé

FR  |  
EN

Dans une première partie consacrée à l’étude textuelle de ces chapitres, nous offrons d’abord une traduction en français (avec notes lexicales) du texte antiochien (LXX-L) de 4 Règnes/2 Rois 18 à 25, puis, à partir d’une comparaison avec le Vaticanus (édition de Cambridge) et le texte massorétique (TM, édition BHS), nous proposons une étude des caractéristiques de LXX-L (cité à partir de l’édition de Fernández-Marcos et Busto Saïz) classées en interventions littéraires, différences textuelles et modifications théologiques. Dans une deuxième partie exégétique, nous identifions les enjeux théologiques de ces chapitres, montrant que le TM et LXX-L, malgré des accentuations différentes, ont la même visée : montrer l’effacement progressif des « institutions » (maison du Seigneur, sacerdoce et prophétie) au profit du roi Josias (mis en contraste avec Ezékias et Manassé) qui lui-même cède la place à une nouvelle autorité : celle du livre de l’alliance, le rouleau découvert dans le Temple, authentifié par Houlda la prophétesse. Cette émergence de la suprématie du livre se déploie sur la trame narrative de l’échec de la royauté, puis le jugement de l’Exil et l’espoir d’une alliance nouvelle. La thèse montre que malgré la diversité réelle de ces états textuels que sont LXX-L et le TM, il existe une unité dans leurs lignes de force.