Thèse soutenue

Une analyse discursive du nom et des représentations du Hezbollah dans la presse libanaise, française et américaine (2010- 2011)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pascale Asmar
Direction : Sonia Branca-RosoffLaylā ʿUsayrān
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 13/12/2013
Etablissement(s) : Paris 3 en cotutelle avec Université Libanaise
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Langage et langues (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : CLESTHIA (Paris) - CLESTHIA (Paris)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Sonia Branca-Rosoff, Laylā ʿUsayrān, André Salem, Philippe Schepens, Ilham Slim Hoteit

Résumé

FR  |  
EN

Nous sommes partie d’une réflexion sur l’inscription du nom propre (Npr) en discours et des changements de sens qu’il peut subir. A partir du Npr « Hezbollah », mot-pivot de cette étude, nous avons entamé l’analyse d’un corpus de presse (7 journaux libanais, français et américains) pour une période qui court de janvier 2010 (probable menace de guerre entre Israël et le Hezbollah) à janvier 2011 (la chute du gouvernement libanais). Nous avons privilégié au départ une étude quantitative, en nous appuyant sur la statistique textuelle, afin de mesurer l’importance accordée au Hezbollah en fonction des événements qui jalonnent la période (nombre et longueur des articles). En allant du mot au texte, nous avons ensuite analysé la combinatoire du mot-pivot dans son contexte proche (prédications, caractérisations) puis ses reprises en contexte élargi, afin d’étudier les différences de traitement significatives selon les pays et les lignes éditoriales des journaux.