Thèse soutenue

Les Tribulations de la fiction chez Jean Echenoz : le retour du roman d'aventures : formes et enjeux contemporains.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : May Farouk
Direction : Mireille Calle-GruberRanda Sabry
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature et civilisation françaises
Date : Soutenance le 28/11/2013
Etablissement(s) : Paris 3 en cotutelle avec Ǧāmiʿaẗ al-Qāhiraẗ (Le Caire)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Littérature française et comparée (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherche Écritures de la modernité (littérature et sciences humaines) (Paris)
Jury : Président / Présidente : Béatrice Didier
Examinateurs / Examinatrices : Mireille Calle-Gruber, Randa Sabry, Béatrice Didier, Fathy Rania

Résumé

FR  |  
EN

Vers le début des années 80, on assiste, sur la scène littéraire française, à un renouveau romanesque que le Nouveau Roman, trop centré sur les jeux de langage, semblait avoir démodé. On assiste également à une résurgence du roman réaliste, social, musical, policier et d’aventures. C’est précisément cette problématique du retour, notamment celui du roman d’aventures, que cette thèse tente d’exposer et surtout d’interroger à travers l’étude de l'oeuvre très représentative d’Echenoz. En renouant avec le genre classique, notre auteur n’hésite pas à en modifier la configuration et les enjeux. La mise au jour de ceux-ci nous permet d’élaborer une poétique du récit d’aventures postmoderne. Telle est la finalité de cette étude : revisiter les lieux d’un genre traditionnel ressuscité pour en dégager les formes et les enjeux contemporains. Mais à cet objectif, s’en ajoute un autre de plus large envergure : parcourir via l’étude du genre, les tribulations de la fiction échenozienne qui n’hésite pas à bifurquer d’un genre à l’autre, à chavirer entre deux espace-temps et à se thématiser dans une écriture elle-même périlleuse, toujours prête à malmener son lecteur totalement démuni face à l’audace débridée de son auteur et aux déroutantes perturbations de la narration et de l’œuvre.