Thèse soutenue

Capital social, confiance et fourniture de biens publics locaux

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Omar Sene
Direction : Guillaume Hollard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences economiques
Date : Soutenance le 28/11/2013
Etablissement(s) : Paris 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale d'Économie (Paris ; 2004-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris ; 2006-....)
Jury : Président / Présidente : Louis Lévy-Garboua
Examinateurs / Examinatrices : Guillaume Hollard, Yann Algan, Margherita Comola
Rapporteurs / Rapporteuses : Juan Camilo Cardenas, Jean-Marie Baland

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Le but principal de la présente thèse est d'étudier le rôle du capital social dans la capacité des communautés locales à entreprendre une action collective et à produire des biens publics locaux par eux-mêmes. Nous étendons la portée des études existantes dans les pays en développement. L'analyse est effectuée en utilisant deux approches distinctes. La première approche utilise un mélange original d'enquêtes et de données expérimentales sur la confiance de quatre villages au Sénégal pour évaluer la capacité de la confiance de prévoir la participation à la fourniture de biens publics locaux. Les résultats montrent que la confiance, tel que mesurée par les questions de l'enquête, a une faible pouvoir prédictif, alors que les résultats d'une mesure expérimentale de confiance sont bien meilleurs prédicteurs de la production de biens publics. La seconde approche consiste à enquêter sur l'impact causal de la confiance dans la qualité des biens publics produits au niveau du district en Afrique. Nous utilisons les données Afro-baromètre pour tester le rôle du capital social et les divisions ethniques dans l'accès aux soins de santé de base et à une scolarisation. Nous contournons les problèmes de la causalité inverse entre la confiance et la qualité des biens publics, et de variables omises en raison de tri ethnique endogène par l'utilisation de données historiques sur les modes de fonctionnement des groupes ethniques en Afrique sub-saharienne. Les résultats que notre mesure de confiance locale (utilisé comme indicateur de capital social) a impact causal sur la qualité de la santé et de la qualité des écoles en Afrique.