Thèse soutenue

Le retour d’expatriation : une comparaison du retour sur les marchés du travail allemand et français fondée sur la Théorie de la Pratique de Pierre Bourdieu

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Matthias Walther
Direction : Ulrike MayrhoferMaike Andresen
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 04/11/2013
Etablissement(s) : Lyon 3 en cotutelle avec Université de Bamberg (Allemagne)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales (Lyon)
Jury : Président / Présidente : Björn Ivens
Examinateurs / Examinatrices : Alain Roger
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-François Chanlat, Wenzel Matiaske

Résumé

FR  |  
EN

Le retour d’expatriation dans une perspective du marché du travail externe est un sujet sous-exploré. Nous empruntons la Théorie de la Pratique de Pierre Bourdieu afin de comparer le retour d’expatriation d’agents de carrière français et allemands sur le marché du travail externe de leur champ de carrière d’origine. Notre analyse démontre que le capital de carrière, ainsi que le habitus des agents de carrière Français et Allemands, se développent pendant l’expatriation. Ceci a alors un impact important sur la réintégration dans leur champ de carrière d’origine. Notre portefeuille d’éléments bourdieusiens critiques, ainsi que nos deux modèles de variables pour le retour en France et en Allemagne démontrent certaines similarités mais surtout de nombreuses différences concernant le retour sur le champ de carrière allemand et français. Si ces faits témoignent de l’existence de frontières nationales du champ de carrière, nos résultats montrent également que, dans un contexte de mobilité internationale, les règles du jeu changent comparé à un contexte de carrière purement national. Ceci remet alors en question la pertinence des modèles de carrière nationaux pour expliquer le retour d’expatriation dans un contexte franco-allemand. Notre recherche contribue à enrichir la littérature académique en clarifiant, dans un premier temps, les règles du jeu dans un contexte de retour d’expatriation franco-allemand. Elle démontre également que les champs de carrière bourdieusiens ne sont que partiellement autonomes et doivent être considérés en interaction avec les champs économiques et éducatifs afin d’obtenir une meilleure compréhension entière des mécanismes du retour.