”Réinventer” le Liban : De l’Etat tampon à un Etat souverain

par Céline Merheb

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Mohamed-Chérif Ferjani.

Le président du jury était David Garibay.

Les rapporteurs étaient René Otayek, Jean-Yves Moisseron.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur le statut du Liban comme Etat tampon au sein de la région du Moyen-Orient. L'ambition de cette recherche est de voir comment ce petit pays est devenu le théâtre de différents enjeux régionaux et internationaux qui s'y mêlent pour se transformer en tensions internes engendrant une crise qui s'éternise et prend la forme de conflits armés récurrents. Les tensions à l’œuvre dans la scène politique libanaise sont analysées à partir des spécificités du système socio-politique du Liban, du consociationalisme qui le caractérise et du rôle de la société civile comme un acteur majeur du changement. L'analyse est articulée sur une réflexion sur les points faibles de la constitution libanaise et sur les questions soulevées par l’Accord de Taëf mais qui n’ont fait l'objet que de tentatives de solution partielles comme c'est notamment le cas pour la décentralisation et le désarmement des milices. Ce travail s'est appuyé sur une réflexion théorique sur le consociationalisme ainsi que sur l'analyse critique des travaux consacrés à la question libanaise et sur une recherche empirique à partir d'entretiens effectués avec des personnalités politiques (députés et ministres) représentant diverses confessions et partis politique libanais. L'objectif de ces entretiens est de comprendre les représentations et les approches que ces politiciens ont des questions abordées dans cette thèse.L’incapacité du Liban à retrouver sa souveraineté intégrale apparait, au terme de cette recherche comme la conséquence de la faiblesse de son système consociatif, mais aussi, et surtout, de son statut d’État tampon. Partant, les solutions envisageables, pour atteindre l'objectif d'une souveraineté pérenne du pays des cèdres, passent nécessairement par une meilleure gestion du pluralisme confessionnel et l'observation d'une véritable neutralité par rapport aux conflits de la région.

  • Titre traduit

    « Reinventing » Lebanon : from buffer state to a sovereign state


  • Résumé

    This thesis examines the buffer state that Lebanon represents in the Middle East. It shows how all regional and international projects join to create tensions, chronic crises and even armed conflicts in its territory. The analysis of the tensions that undermine the Lebanese scene is hinged on the socio-political system with emphasis on consociationalism and the role of civil society.The reflection points out the weaknesses of the Lebanese constitution, particularly highlighting the topics mentioned in the Taïf Agreement such as decentralization and disarmament of militias which are still relevant aspects ...While mobilizing theoretical and documentary sources for understanding the issues, the research was based on empirical sources: interviews conducted with politicians (Members of Parliament and Ministers) representing various religious convictions and Lebanese political parties. This field work has identified the views and approaches of these politicians about the issues.The thesis highlights the obstacles that still stand in the way of access to full sovereignty underlining the weaknesses of the consociational system in Lebanon and its buffer state status.The work led to the drafting of solutions that will enable the country to regain its full sovereignty, these solutions require the need to rethink the management of pluralism and the status of a neutral state with respect to conflicts in the region.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.