Thèse soutenue

Lunéville : une garnison de cavalerie dans l'espace frontalier lorrain, 1873-1921. Représentation et évolution d'une division de cavalerie aux avants-postes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean Bourcart
Direction : François Cochet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire contemporaine
Date : Soutenance le 23/10/2013
Etablissement(s) : Université de Lorraine
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Humanités Nouvelles - Fernand Braudel (Lorraine)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire
Jury : Président / Présidente : Olivier Forcade

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Intimement liée à l'histoire de la Lorraine, Lunéville est marquée par une spécificité cavalière dès le XVIIIe siècle, notamment à partir de son rattachement définitif au royaume de France en 1766. Patiemment établie comme une cité cavalière de référence et d'excellence, Lunéville s'affiche après la guerre de 1870-1871 comme une garnison de cavalerie majeure aux avant-postes de la Lorraine annexée. A quelques distances de la vie civile et militaire de la cité, la nouvelle frontière entre la République française et l'Empire allemand fait alors l'objet de toutes les attentions jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Dans le cadre des travaux portant sur l'histoire militaire de la France en général et sur l'histoire de la cavalerie française en particulier, une étude spécifique sur la 2e division de cavalerie et ses unités stationnant à Lunéville de 1873 à 1921, offre l'opportunité de cerner la vie de garnison de la cité cavalière lorraine dans un espace chronologique borné par deux temps de reconstruction post-conflictuel entre la France et l'Allemagne. En abordant le sujet sur le plan évènementiel aussi bien que dans le registre de l'histoire des représentations, ce travail souligne en outre la contribution des acteurs de la garnison aux évolutions techniques et tactiques de la cavalerie française, ainsi qu'à la vie d'une cité lorraine.