Thèse soutenue

Recombinaison dissociative dans les plasmas froids et dans la combustion : mécanismes et calcul de vitesses

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Roscelin Davy Backodissa Kiminou
Direction : Ioan Schneider
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique moléculaire
Date : Soutenance en 2013
Etablissement(s) : Le Havre

Résumé

FR  |  
EN

L'étude des collisions entre particules chargées est un sujet vaste et important pour la physique fondamentale et appliquée. Elle fait partie des défis à relever de la physique moderne et des nouvelles technologies. En effet, les électrons et les cations moléculaires que nous traitons dans cette thèse sont rencontrés dans divers milieux astrophysiques (les étoiles et les nuages interstellaires), dans les plasmas et dans les flammes de combustion. La recombinaison dissociative et la dffusion électron/cation moléculaire sont des processus importants dans ces environnements. Nous évaluons dans ces travaux les probabilités d'occurrence de ces réactions physico-chimiques sous forme des sections efficaces et des taux ou vitesses de réaction, en soulignant particulièrement les mécanismes de base, les domaines énergétiques de prépondérance (la recombinaison dissociative à des basses énergies et l'excitation dissociative à des énergies plus élevées), et en présentant les principales étapes de la théorie sur laquelle est basée notre approche. Il s'agit de la théorie du défaut quantique à plusieurs voies (MQDT). Les résultats obtenus sur les systèmes H2+/H2, HD+/HD et CO+/CO, confrontés aux résultats expérimentaux des anneaux de stockage et aux résultats venant d'autres théories sont présentés dans cette thèse. Il ressort de ces comparaisons un bon accord, bien que perfectible. Les vitesses de réaction calculées sont utilisées dans la modélisation de la cinétique des milieux ionisés froids réactifs