Un instrument de la planification traditionnelle urbaine et durable : le 'Hawch' hérité dans le paysage méditerranéen : le cas de Beyrouth

par Nina Zeidan

Thèse de doctorat en Urbanisme et aménagement

Sous la direction de Marcus Zepf.

Le président du jury était Natalia Atfeh.

Le jury était composé de Marcus Zepf.

Les rapporteurs étaient Antonio Da Cunha, Franck Scherrer.


  • Résumé

    Le “Hawch” forme à Beyrouth un élément de planification urbaine héritée. Il est un ensemble d'habitat traditionnel dense, entouré par une enceinte à mur aveugle et accessible à partir d'un « Zoukak »-ruelle étroite de desserte-. Il renferme en son intérieur une vie communautaire identitaire de la société libanaise autour d'un espace végétal qui le structure. De par sa situation géographique périphérique au centre-ville de Beyrouth en reconstruction il subit des tensions. La première est une tension extérieure : premièrement économique qui est due aux spéculations foncières et immobilières, deuxièmement urbaine en termes de densification et d'étalement urbain. La deuxième tension est intérieure venant en premier lieu du repli communautaire que présente sa société face à la tendance beyrouthine à l'individualisation et à l'occidentalisation et en deuxième lieu de la « compétence du propriétaire » de modifier le spatial aux dépens de l'équilibre écologique du microclimat du « Hawch ». Le « Hawch » se présente comme une réponse aux discours sur la politique des villes de nos jours. Ses trois composantes intrinsèques le social, le spatial et l'environnemental paysager correspondant aux trois piliers du développement durable répondent aux problématiques de la ville de Beyrouth moderne. Les potentialités du vivre ensemble de sa dimension sociale, l'écologie spatiale urbaine de sa dimension spatiale et le microclimat comme dimension environnementale paysagère le prédisposent à perdurer dans la ville de Beyrouth contemporaine sous forme de « Hawch » revisité que nous appellerons le « Néo-Hawch ».

  • Titre traduit

    An instrument of sustainable and traditional urban planning : the 'Hawchs' in the Mediterranean landscape : the case of Beirut


  • Résumé

    The "Hawch" is an inherited element in Beirut urban planning. It is a dense grouping of traditional habitat, surrounded by an enclosure wall and accessible from a "Zoukak" –a narrow service street-. It contains in its interior a community life identical to that of Lebanese society around a structuring green space. By its peripheral location to Beirut's Downtown that's being rebuilt, the “Hawch” is subject to stress conditions. The first is an external pressure: first, in an economic order that is due to land and property speculation, the second in terms of urban densification and sprawl. The second is an internal tension coming first by the community fallback presented by its inner society facing Beirut's trend towards individualization and Westernization and secondly the "competence of the owner" to modify the space at the expense of the "Hawch"'s ecological microclimate balance. The "Hawch" comes as a response to the discourse on today's urban policy. Three intrinsic components: social, spatial and environmental landscape corresponding to the three sustainable development pillars meet the challenges of the modern city of Beirut. The potentialities of living together in the social dimension, urban spatial ecology of the spatial dimension and the environmental dimension microclimate as landscape predisposes it to persist in the contemporary city of Beirut as "Hawch" Revisited that we call the "Neo-Hawch ".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.