Thèse soutenue

Compression vidéo très bas débit par analyse du contenu

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marc Decombas
Direction : Frédéric DufauxBéatrice Pesquet-Popescu
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Signal et images
Date : Soutenance le 22/11/2013
Etablissement(s) : Paris, ENST
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Informatique, télécommunications et électronique de Paris (1992-...)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Traitement et communication de l'information (Paris ; 2003-....)
Jury : Président / Présidente : Marc Antonini
Examinateurs / Examinatrices : Erwann Renan, Janusz Konrad, François Capman
Rapporteurs / Rapporteuses : Ferran Marques, David R. Bull

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L’objectif de cette thèse est de trouver de nouvelles méthodes de compression sémantique compatible avec un encodeur classique tel que H.264/AVC. . L’objectif principal est de maintenir la sémantique et non pas la qualité globale. Un débit cible de 300 kb/s a été fixé pour des applications de sécurité et de défense Pour cela une chaine complète de compression a dû être réalisée. Une étude et des contributions sur les modèles de saillance spatio-temporel ont été réalisées avec pour objectif d’extraire l’information pertinente. Pour réduire le débit, une méthode de redimensionnement dénommée «seam carving » a été combinée à un encodeur H.264/AVC. En outre, une métrique combinant les points SIFT et le SSIM a été réalisée afin de mesurer la qualité des objets sans être perturbée par les zones de moindre contenant la majorité des artefacts. Une base de données pouvant être utilisée pour des modèles de saillance mais aussi pour de la compression est proposée avec des masques binaires. Les différentes approches ont été validées par divers tests. Une extension de ces travaux pour des applications de résumé vidéo est proposée.