Thèse soutenue

L'insertion professionnelle des descendants d'immigrés maghrébins au prisme des discriminations ethno-raciales et de genre

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Elsa Steichen
Direction : Catherine MarryPatrick Simon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la société
Date : Soutenance en 2013
Etablissement(s) : Paris, EHESS
Jury : Président / Présidente : Bénédicte Zimmermann
Examinateurs / Examinatrices : Bénédicte Zimmermann

Résumé

FR  |  
EN

La phase d’entrée sur le marché du travail après la fin des études, étape importante du devenir adulte, marque durablement le parcours professionnel. Cette thèse étudie l’insertion professionnelle des descendants d’immigrés maghrébins en mettant l’accent sur l’articulation des discriminations ethno-raciales et de genre. Nous mobilisons pour cela l’approche intersectionnelle qui souligne que les rapports de pouvoir, et par extension les inégalités qu’ils engendrent, s’influencent mutuellement. L’exploitation statistique de l’enquête Génération 2004 (Céreq), associée à l’analyse qualitative d’une trentaine d’entretiens semi-directifs, met en évidence les obstacles qui jalonnent les trajectoires d’entrée sur le marché du travail des descendants d'immigrés maghrébins, en comparaison avec celles des descendants de natifs et d’immigrés portugais. Leur insertion professionnelle est marquée par des difficultés d’accès à l’emploi et une surexposition au chômage et à l’inactivité. Par ailleurs, si les femmes d’ascendance maghrébine font face à des pénalités de genre du même ordre que les descendantes de natifs, celles-ci se teintent de spécificités liées à leur origine qui ne vont pas systématiquement dans le sens d’un renforcement des effets des discriminations. Cette thèse souligne la complexité du vécu des discriminations. Outre le fait que les traitements discriminatoires sont rarement détectables car non intentionnels ou dissimulés, ils apparaissent également difficilement dicibles par les personnes exposées qui tentent de se protéger en mettant les discriminations à distance de leur parcours malgré des trajectoires marquées par des contournements récurrents d’obstacles.