Thèse soutenue

La Tunisie aux expositions universelles de 1851 à 1900

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Isabelle Weiland
Direction : Christophe Prochasson
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire et civilisations
Date : Soutenance en 2013
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Résumé

FR  |  
EN

Travailler sur la Tunisie dans les expositions universelles du XIXème siècle permet d'articuler une réflexion sur les expositions comme révélatrices d'un mouvement de mondialisation à une interrogation sur les mutations des rapports entre Orient et Occident. Le choix de l'Afrique du Nord permet d'analyser un Orient proche, connu des Européens au milieu du XIXe siècle mais gardant des zones d'ombre, favorables à la création de fantasmes et à la fabrication de stéréotypes. Cette étude permet d'appréhender une diplomatie des expositions tunisiennes qui se déroule sur fonds de réformes et de crise financière. Quels sont les transferts culturels et techniques, réalisés ou montrés par la régence de Tunis, à l'occasion des expositions ? Quels sont les intermédiaires, les diplomates officiels et officieux, qui organisent les expositions tunisiennes avant 1881 ? L'analyse d'une Tunisie colonisée permet ensuite d'examiner dans quelle mesure la perte de souveraineté politique de la régence a un impact sur sa représentation internationale dans le cadre des expositions universelles. L'exposition de la Tunisie voulue par la France est celle d'un modèle colonial - le protectorat - et celle d'un pays oriental original, qui demeure exotique et pittoresque, comme doivent le montrer les nombreux Tunisiens devenus professionnels de l'animation des expositions universelles et coloniales.