Thèse soutenue

Jean Giono : chemins mythiques vers la découverte de soi

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sonia Atiah
Direction : Jacques Poirier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres modernes
Date : Soutenance le 18/06/2013
Etablissement(s) : Dijon
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon ; 2007-2016)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (CPTC) (Dijon)
Jury : Président / Présidente : Christian Morzewski
Examinateurs / Examinatrices : Sylvie Vignes
Rapporteurs / Rapporteuses : Christian Morzewski

Résumé

FR  |  
EN

Le but de cette étude est de suivre le chemin de la reprise du mythe dans l’oeuvre de Giono. Le monde antique reste pour Giono une donnée permanente et imprescriptible de la condition humaine. Reprendre un mythe c'est souvent pour refaire de son héros un autre Moi, identique ou opposé. L'univers mythique de Giono, tel qu'il est représenté dans ses oeuvres, relève bien sûr de son imagination psychologique et de l’envie de se trouver un chemin qui conduit à la découverte de Soi. Etre Soi ou être un Autre, voilà la question fondamentale de la littérature contemporaine qui prend toute son ampleur chez les écrivains d'après-guerre. Giono, dans le cours de son existence réelle, a inventé son mythe de l'écrivain à travers le « portrait de l’artiste par lui-même ». C'est en devenant Ulysse ou Noé qu'il est enfin le plus authentiquement lui-même, en commençant par les autoportraits notamment Pour saluer Melville, ensuite l'autobiographie de Jeunesse dans Jean le Bleu.