Thèse soutenue

Mécanismes de retransmission Hybrid-ARQ en radio-cognitive.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Romain Tajan
Direction : Inbar FijalkowCharly Poulliat
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : STIC (sciences et technologies de l'information et de la communication) - Cergy
Date : Soutenance le 05/12/2013
Etablissement(s) : Cergy-Pontoise
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences et ingénierie (Cergy-Pontoise, Val d'Oise)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Equipes Traitement de l'Information et Systèmes (Cergy-Pontoise, Val d'Oise)
Jury : Président / Présidente : Pierre Duhamel
Examinateurs / Examinatrices : Eitan Altman, Véronique Serfaty
Rapporteurs / Rapporteuses : Philippe Ciblat, Michele Zorzi

Résumé

FR  |  
EN

Dans les standards actuels tels que HSDPA ou LTE, des protocoles de retransmissions (ARQ: Automatic Repeat reQuest) sont utilisés conjointement au codage de canal afin de palier aux erreurs dues à l'absence ou la mauvaise de connaissance de canal à la transmission. On garantit ainsi la fiabilité du lien physique pour les couches OSI supérieures (du moins un taux d'erreur paquet faible). De tels protocoles sont appelés protocoles de retransmission hybrides (HARQ). L'objet de cette thèse est de proposer des outils permettant l'analyse et l'optimisation des systèmes de communication en présences de protocoles HARQ avec une emphase particulière sur les systèmes cognitifs.Dans la première partie, nous étudierons un système point-à-point dans lequel trois différents protocoles HARQ adaptatifs seront considérés. Dans un premier temps, nous considérerons le régime asymptotique (i.e. codes optimaux gaussiens). Nous proposerons, dans ce cas, deux optimisations possibles : la minimisation de la puissance moyenne sous la contrainte de débit moyen et la maximisation du débit moyen sous une contrainte de puissance moyenne. Nous montrerons que les Processus de Décision Markoviens (MDP) sont des outils adaptés aux problèmes d'optimisation considérés.Dans les standards actuels tels que HSDPA ou LTE, des protocoles de retransmissions (ARQ: Automatic Repeat reQuest) sont utilisés conjointement au codage de canal afin de palier aux erreurs dues à l'absence ou la mauvaise de connaissance de canal à la transmission. On garantit ainsi la fiabilité du lien physique pour les couches OSI supérieures (du moins un taux d'erreur paquet faible). De tels protocoles sont appelés protocoles de retransmission hybrides (HARQ). L'objectif de cette thèse est de proposer des outils permettant l'analyse et l'optimisation des systèmes de communication en présences de protocoles HARQ avec une emphase particulière sur les systèmes cognitifs. La radio cognitive est une approche permettant à des utilisateurs non-licenciés de communiquer dans les mêmes bandes de fréquences que des utilisateurs licenciés afin d'augmenter l'efficacité spectrale des réseaux sans fil. Les utilisateurs secondaires doivent néanmoins limiter les interférences générées sur les signaux des utilisateurs primaires. Dans ce contexte, nous étudierons les débits atteignables par un utilisateur secondaire utilisant l'observation du protocole HARQ de l'utilisateur primaire afin de contrôler son interférence.