Effets d’une situation de comparaison sociale dans les différences liées au sexe en rotation mentale : Une étude avec des jumeaux dizygotes.

par François Maltese

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Michèle Carlier et de Pascal Huguet.

Le président du jury était Delphine Martinot.

Le jury était composé de Michèle Carlier, Pascal Huguet, Delphine Martinot, Robert Vlietinck.

Les rapporteurs étaient Robert Vlietinck.


  • Résumé

    Le test de rotation mentale (TRM) est robuste pour faire émerger une grande différence de sexe en faveur des hommes. Il existe un stéréotype, communément admis, de moins bonnes performances des femmes en aptitude spatiale. Deux théories explicatives cohabitent. La première, biologique, est liée à une masculinisation du cerveau des garçons sous l'action des androgènes durant la vie fœtale. Dans cette hypothèse, et en raison d'un transfert d'hormones supposé durant la vie intra-utérine, les femmes qui ont un cojumeau doivent avoir des performances meilleures que celles ayant une cojumelle (Vuoksimaa et al., 2010). L'autre hypothèse, que nous défendons, suppose que les différences de sexe au TRM peuvent être socialement construites ou activées par des éléments du Contexte évaluatif et ceci quel que soient les compétences des personnes. Nous avons, pour la première fois dans une étude gémellaire, confronté ces deux hypothèses. Des paires de jumeaux jeunes adultes dizygotes de même sexe (DZMS), 23 paires d'hommes et 34 paires de femmes, et de sexe différent (DZSD), 62 paires, ont passé un TRM informatisé dans deux conditions expérimentales où l'exactitude des réponses et les temps de réponse sont enregistrés. Dans une condition, les consignes du test rendent la situation de comparaison au cojumeau possible (CSP) : « vous et votre jumeau ferez le même test aujourd'hui », dans l'autre condition (CSI) la comparaison est rendue improbable : « vous et votre jumeau ferez des tâches différentes ». Nos résultats n'accréditent pas la théorie biologique et sont en faveur d'une explication en termes d'interférence du stéréotype.

  • Titre traduit

    Effets of a comparison situation in mental rotation sex differences : A dizygo-tictwinstudy.


  • Résumé

    The mental rotation test (MRT) is the most robust test revealing that men outperform women. Two major causes have been proposed for explaining the origin of this difference. The first focused on brain masculinization under the action of androgen during the fetal development. Vuoksimaa et al., (2010) showed that dizygotic opposite-sex female have greater performances than dizygotic same-sex female. For the second hypothesis, sex difference is mainly due to social regulation factors and stereotype threat interaction. We test here this second hypothesis. In a twin design we tested, for the first time, these two causal explanations. Same-sex dizygotic young adult pairs (23 pairs of males and 34 pairs of females), and opposite-sex dizygotic pairs (62 pairs) took a computerized MRT in two experimental co-action conditions. In the first condition, the experimental situation make the co-twin comparison possible (CSP): “you and your co-twin do the same test today”, and in the other experimental condition called, improbable comparison situation (CSI), they are told that: “you and your co-twin do different test today”. Accuracy and responses time where analyzed. Our results do not support the biological model but, in contrary, support the social regulation and stereotype threat model.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (310 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 197-215. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.