Thèse soutenue

Stratégie d'adaptation de liens sur canaux radios dynamiques pour les communicationsentre véhicules - Optimisation de la qualité de service

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jonathan Ledy
Direction : Rodolphe VauzelleAnne-Marie Poussard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie informatique, automatique et traitement du signal
Date : Soutenance le 19/12/2012
Etablissement(s) : Poitiers
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences et ingénierie pour l'information, mathématiques (Limoges ; 2009-2018)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : SIC
faculte : Université de Poitiers. UFR des sciences fondamentales et appliquées
Jury : Président / Présidente : Marc Hélier
Examinateurs / Examinatrices : Rodolphe Vauzelle, Anne-Marie Poussard, Hervé Boeglen, Benoit Hilt, Xavier Bunlon
Rapporteurs / Rapporteuses : Michel Mission, Kosai Raoof

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse traite de l'optimisation des communications dans les réseaux véhiculaires à l'aided'une plate-forme de simulation réaliste. Un environnement réaliste implique des modèles demobilité adaptés aux véhicules ainsi que des modèles de couche physique détaillés (modèles decanaux et chaîne de transmission numérique).Notre travail a d'abord consisté à concevoir une plate-forme de simulation réaliste dédiée auxVANETs (Vehicular Ad hoc NETworks). Cette plate-forme a été complétée par un modèle depropagation semi-déterministe que nous avons conçu. L'avantage de ce modèle, appelé UMCRT,est d'avoir un réalisme équivalent à un modèle déterministe tout en réduisantsignificativement le temps de calcul. Ce modèle a été validé par comparaison avec unsimulateur déterministe à tracé de rayons.Nous avons ensuite utilisé cette plate-forme pour évaluer des protocoles de routage.L'efficacité de ces différents protocoles ad hoc testés en conditions réalistes nous a permis defocaliser notre étude sur les protocoles réactifs. De cette évaluation, nous avons retenu AODV(Ad hoc On demand Distance Vector) auquel nous avons notamment appliqué une métriquecross layer pour pallier la baisse de performance induite par le réalisme. Nous avons ensuiteutilisé une technique de tuning appliquée à des protocoles réactifs. Finalement, nous avonsévalué différentes couches physiques, SISO (Simple Input Simple Output) et MIMO (MultipleImput Multiple Output).Ces travaux montrent que seules des améliorations combinées à différents niveaux (physique etréseau) permettraient d'apporter une amélioration significative des performances.