Thèse soutenue

Les liens entre les valeurs et les comportements éthiques : le cas du Gabon

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marina Michelle Bakita
Direction : Liliane Rioux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Connaissance, langage, modélisation (Nanterre, Hauts-de-Seine1992-....)

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Notre recherche s’intitule « Les liens entre les valeurs et les comportements éthiques. Le cas du Gabon » et se propose de réfléchir sur les liens qu'entretient notre système de valeurs avec nos comportements éthiques. Les valeurs sont définies comme des principes moraux qui «semblent orienter l’action» de l’homme, elles répondent à «un type de croyance individuelle basé sur les idéaux de conduite et sur les finalités idéales» de l’existence (Morchain, 2009). Elles ont finalement une influence sur l’homme au sens où «elles guident sa vie et ses choix» (Wach et Hammer, 2003) donc ses projets. Cette recherche a plus précisément pour objectif d'examiner les liens entre les valeurs et deux comportements éthiques (le comportement pro environnemental et le comportement de citoyenneté organisationnelle) mis en œuvre par les salariés des secteurs privés et publics gabonais. Il s'agira ainsi de cerner et confronter ces deux comportements éthiques, de les comparer, lorsqu'une telle comparaison a du sens, à ceux obtenus dans une population française afin de discuter les liens qu'ils entretiennent avec les valeurs. Les résultats obtenus sont riches et nuancent nos hypothèses. En ce qui concerne les valeurs, les Gabonais se réfèrent aussi bien à des valeurs collectivistes qu’individualistes mais des différences interindividuelles sont importantes, confirmant ainsi que la culture n'est pas suffisante pour comprendre ces valeurs. Ils se sentent très concernés par les problèmes environnementaux et notamment par la pollution urbaine et la déforestation. Cependant, si globalement les Gabonais se disent prêts à adopter des comportements pro environnementaux (comportement de gestion des déchets, d’entretien de l’automobile et d’entretien du quartier), là encore des différences interindividuelles sont notables. Ces comportements pro-environnementaux sont en lien avec le deuxième type de comportement éthique que nous avons étudié, à savoir le comportement de citoyenneté organisationnelle (par exemple, comportement de gestion des déchets alimentaires et comportement d’« aide aux collègues», gestion de la propreté de leur quartier et comportement d’ «esprit d’équipe »), nous laissant supposer qu'il pourrait exister un comportement éthique se déclinant en fonction du lieu dans lequel il se produit (dans ou hors de l'organisation).