Thèse soutenue

L'équilibre des opposés : du Taiji quan comme principe d'harmonisation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Xavier Pietrobon
Direction : Jean SeidengartCatherine Despeux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance le 14/01/2012
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Connaissance, langage, modélisation (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 1992-....)
Jury : Président / Présidente : Baldine Saint Girons
Examinateurs / Examinatrices : Jean Seidengart, Catherine Despeux, Baldine Saint Girons, Natalie Depraz, Romain Graziani
Rapporteurs / Rapporteuses : Natalie Depraz

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

À partir d’une pratique bien spécifique, celle du Taiji quan, art martial chinois, l’objectif de cette étude est de repenser l’interaction psychophysique, à l’aune d’un regard à la fois phénoménologique et taoïste. Il s’agit donc de ré-interroger le déséquilibre de la hiérarchie habituelle entre corps et esprit sous un angle nouveau, celui d’une activité posant une situation de conflit, de crise, celle du combat, au sens large de l’affrontement. Dès lors, la confrontation entre la base spirituelle du Taiji quan, le taoïsme, et les acquis de la phénoménologie concernant l’interaction psychophysique, permet de repenser ce rapport en fonction d’une logique d’harmonisation, et par conséquent de manière dynamique. Art martial, le Taiji quan est en effet un art du mouvement (entre autres), et c’est précisément cette dimension, rythmée sur le modèle du couple notionnel chinois yin/yang, qui permet de développer de nouvelles modalités dans l’interaction psychophysique. L’analyse de ce qui apparaît alors comme une véritable intelligence somatique invite à poursuivre l’entreprise de réhabilitation du corps et des arts martiaux au sein de la philosophie, visant ainsi à équilibrer des opposés qui tendent finalement à se compléter, participant les uns des autres.