Thèse soutenue

L' itinéraire philosophique de Jean Cavaillès

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Daisuké Nakamura
Direction : Jean-Michel Salanskis
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie des sciences
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Connaissance, langage, modélisation (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 1992-....)

Résumé

FR  |  
EN

Nous proposons dans cette thèse une interprétation de l’itinéraire philosophique de Jean Cavaillès (1903-1944). Dans la première partie qui traite de sa thèse principale Méthode axiomatique et formalisme, nous déterminons l’épistémologie de Cavaillès comme une forme kantienne modifiée ; sur cette épistémologie il fonde sa conception du problème du fondement des mathématiques, et l’appelle le « formalisme modifié ». La deuxième partie porte sur ses deux études concernant l’histoire de la théorie des ensembles : la thèse complémentaire Remarques sur la formation de la théorie abstraite des ensembles et l’article posthume « Transfini et continu ». Nous éluciderons alors ce qu’est l’intuition chez Cavaillès ; cette élucidation lui demande une reprise de son formalisme modifié, reprise qui l’entraîne au bout du compte jusqu’au « problème fondamental de la philosophie mathématique ». C’est l’ouvrage posthume Sur la logique et la théorie de la science qui donne la clef pour résoudre ce problème. Dans la troisième partie de notre thèse, après avoir analysé cet ouvrage, nous verrons finalement apparaître une sorte de spinozisme dans la philosophie de Cavaillès. Cet itinéraire, qui va d’un kantisme à un spinozisme, ouvre une nouvelle perspective à la philosophie.