Thèse soutenue

Paradoxes de la sexualité contemporaine

FR
Auteur / Autrice : Eugenia Varela Navarro
Direction : Gérard Wajcman
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychanalyse
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris 8

Résumé

FR  |  
EN

Paradoxes de la sexualité contemporaine est une interrogation sur les remaniements de la civilisation au XXIe siècle et sur le sujet de l'expérience analytique. La psychanalyse opère un tournant par rapport au discours de la science au XXe siècle. La sexualité du parlêtre est prise dans une structure discursive qui n’est ni un système, ni une philosophie. L'invention de l'inconscient réel par Lacan est fondée dans l'inexistence de l'Autre et d'une disjonction d'avec la réalité, propre de l'inconscient de Freud. Ce que Lacan définit comme réel est une chaîne à trois éléments, symbolique, imaginaire et réel, il s'agit selon lui d'une réponse symptomatique. Cette nouvelle idée de réel dans la psychanalyse est le sinthome, un dessin où trois ronds de ficelle sont noués. L'autisme de la jouissance, à l'époque de la conjonction du capitalisme et de la science, provoque la fragmentation du discours : les réseaux sociaux, sites de rencontre internet; les programmes d'intégration pour tous et la production de l'objet sans papier; programmes d'évaluation et d'hygiénisme. Le désir de l'analyste dans la société et son rapport au corps : faire valoir ce qui n'a pas de place dans le discours. La jouissance traumatique est impossible à dire, sinon par la voie du sinthome. La marque de l'Un, signifiant hors-sens, qui frappe le corps du parlêtre est un sinthome. Le réel du sinthome est le fil qui tient bien nouées ces trois dimensions, symbolique, imaginaire et réel. Une analyse et son opération passent par le discours, nous ne pouvons trouver le fil de cette jouissance autistique directement. Nous pouvons extraire du discours cette lettre de jouissance, par la réduction de sens.