Thèse soutenue

Contribution à une histoire évolutive du système nerveux des bilatétiens

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marc Guillermo Ferrucio Nomaksteinsky
Direction : Jean-François Brunet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences et Biologie du Développement
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris 6

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Dans le système nerveux vertébré, les colonnes de neurones somatiques véhiculent les sensations tactiles, auditives et visuelles, ainsi que les mouvements du corps, permettant les relations avec l'extérieur. Les colonnes viscérales, sensorielles et motrices, régulent les organes cardiovasculaires, respiratoires, excréteurs et digestifs qui maintiennent l'homéostasie. Cette dualité se retrouve aussi au niveau du système nerveux périphérique. Les profils d'expression de trois groupes de facteurs de transcription à homéodomaine permettent de distinguer chaque composante et leur sont presque entièrement spécifiques. J'ai testé l'ancestralité de cette dualité viscéro-somatique en clonant et caractérisant par hybridation in situ l'expression des orthologues de ces marqueurs dans deux embranchements éloignés. Chez les deutérostomiens hémichordés, j’ai révélé, pour le ver entéropneuste Ptychodera flava, l'existence d'un véritable système nerveux central contredisant un dogme ancien établi dans le débat sur l’origine du système nerveux central. Chez les protostomiens mollusques, la fonction (somatique ou viscérale) de nombreux neurones a été établie. Chez deux gastéropodes (Aplysia californica et Lymnaea stagnalis) et un céphalopode (Sepia officinalis), l'examen de onze orthologues de gènes vertébrés clonés dans cette étude m’a permis de définir des signatures moléculaires identiques à celles des catégories fonctionnelles équivalentes des vertébrés. En conséquence, il est probable que la dualité viscéro-somatique faisait partie du plan d'organisation du dernier ancêtre de tous les bilatériens