Traitement des structures syntaxiques dans le langage et dans la musique

par Elodie Cauvet

Thèse de doctorat en Neurosciences cognitives

Sous la direction de Christophe Pallier.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    Ce travail de thèse porte sur la structure syntaxique des phrases. La première partie de ce travail examine dans quelle mesure les mots grammaticaux et la prosodie sont utilisés pour identifier les catégories syntaxiques (Nom et Verbe). Nous montrons, grâce à une expérience comportementale avec des enfants de 18 mois, qu'ils savent déjà que les déterminants précèdent les noms et que les pronoms précèdent les verbes. Les enfants, à l'âge où ils apprennent le sens des mots, ne disposent que des informations syntaxiques et prosodiques. Trois expériences comportementales prouvent que les adultes utilisent ces indices pour déterminer automatiquement la catégorie grammaticale de pseudo-mots. Ces données nous conduisent à proposer un modèle d'accès lexical s'appuyant sur la prosodie et les mots grammaticaux pour sélectionner les mots les plus probables. Ce modèle rend également compte de l'apprentissage de nouveaux mots. La deuxième partie de ce travail explore les réseaux cérébraux impliqués dans le traitement de la structure syntaxique. Nous examinons si les traitements des structures dans le langage et dans la musique partagent les mêmes réseaux. Deux expériences d'IRMf utilisant la langue parlée montrent que les aires inféro-frontales (BA45 et BA47), temporales (pôle temporal, aSTS et pSTS) et temporo-pariétale sont recrutées pour le traitement de la structure syntaxique linguistique. Dans une seconde étude, nous montrons qu'un sous-ensemble de ces régions est impliqué dans le traitement de la structure musicale.

  • Titre traduit

    Syntactic structures processing in language and music


  • Résumé

    This dissertation deals with syntactic structures. In the first part of this work, we examine how function words and prosody are exploited to recognize syntactic categories (nouns and verbs). With a behavioral experiment testing 18-months-olds, we showed that toddlers already know that determiners precede nouns and that pronouns occur before verbs in the case of known words. Furthermore, our behavioral experiments on adults proved that adult speakers use prosodic cues and function words to compute online syntactic categories for pseudowords. Those data lead us to propose a model which rely on prosody and function words to constrain lexical access. This model would also explain the acquisition of new words. In the second part of our work, we explored cerebral networks processing syntactic structure. We questioned if those networks involved in syntactic processing in lnaguage were shared with other domains such as music. Two fMRI experiments using spoken language showed that infero-frontal regions (BA45 and BA47), temporal regions (temporal pole, aSTS, pSTS) and the temporo-parietal junction are recruted to process syntactic structure in language. In a second study, we showed that a part of these networks is involved in syntactic structure processing in music.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (254 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 241-254. 200 réf. bibliogr. index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2012 161

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2012PA066161
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.