Thèse soutenue

De la compétence individuelle à la performance individuelle : mise en évidence et discussion à partir de l'appréciation des managers par la méthode du centre d'évaluation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Bérangère Condomines
Direction : Jean-François Amadieu
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris 1
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Charles-Henri d' Arcimoles, Franck Brillet
Rapporteurs / Rapporteuses : Charles-Henri Besseyre des Horts, Ewan Oiry

Résumé

FR

Il est courant d'affirmer la présence d'une compétence lorsque l'on constate une performance. Cette relation implicite repose sur le postulat de cohérence comportementale et la représentation de la compétence dans le sens d'une causalité interne de performance. Si la littérature énonce que la performance peut être atteinte grâce à différentes compétences, certains travaux évoquent néanmoins des discordances entre ces deux concepts soulignant l'effet des facteurs personnels et situationnels. Conséquemment, nous nous demandons dans quelle mesure les compétences individuelles constituent un facteur explicatif de la performance individuelle future. Nous avons choisi une méthodologie mixte et, plus précisément, un design parallèle. Cette stratégie permet de mobiliser simultanément une approche quantitative pour comprendre la relation conceptuelle ainsi qu'une approche qualitative pour contextualiser la relation quantitative et approfondir l'influence des facteurs modérateurs. L'analyse quantitative a été réalisée auprès d'un échantillon de 123 managers de niveau supérieur. Nous avons mesuré leur compétence au vu des notes obtenues à un centre d'évaluation et leur performance via un questionnaire administré à leur pair. Quant à l'analyse qualitative, 24 de ces managers se sont prêtés à la méthode du récit de vie, dévoilant les facteurs modérateurs de la relation conceptuelle. Notre recherche tend à démontrer une corrélation entre la compétence et la performance perçue par les pairs ainsi qu'un impact des facteurs personnels et situationnels sur cette relation conceptuelle. La compétence est donc une cause nécessaire à la performance mais non suffisante.