Thèse soutenue

Le rôle de l'hypoxie dans la résistance à l'insuline associée à l'obésité

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Claire Regazzetti
Direction : Sophie Giorgetti-Peraldi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Interactions cellulaires et moléculaires
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Nice

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

L'obésité se caractérise par une croissance excessive du tissu adipeux et est corrélée au développement de la résistance à l’insuline et du diabète de type II. Récemment, des zones hypoxiques ont été mises en évidence au sein du tissu adipeux lors de l’obésité. Au cours de ma thèse, je me suis intéressée aux conséquences de l’hypoxie sur la voie de signalisation de l’insuline dans des adipocytes. Nous avons montré que l’hypoxie inhibe la voie de signalisation de l’insuline et ses effets métaboliques dans des adipocytes par une voie qui dépend du facteur de transcription HIF-1. La localisation du récepteur de l’insuline dans les cavéoles est nécessaire pour son activation. L’hypoxie entraine une diminution du nombre de cavéoles à la surface cellulaire, qui peut être corrélée avec le défaut d’activation du récepteur de l’insuline. Dans une autre partie de ma thèse, je me suis intéressée au rôle de Redd1 dans la voie de signalisation de l’insuline. REDD1 est une protéine induite par l’hypoxie et qui inhibe la voie mTOR. Nous avons mis en évidence que l’expression de Redd1 est induite par l’insuline : (i) l’insuline stimule la transcription de REDD1 par l’intermédiaire du facteur de transcription HIF-1, et (ii) l’insuline stimule l’expression de REDD1 en inhibant sa dégradation par une voie dépendante de MEK. Redd1 potentialise l’activation de la voie de l’insuline en réponse à l’insuline, puisque son invalidation par des ARN interférants inhibe la voie de signalisation de l’insuline et ses effets métaboliques. Au cours de ma thèse, nous avons montré que l’hypoxie pourrait être un nouveau facteur impliqué dans le développement de la résistance à l’insuline des adipocytes.