Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Alan Vergnes
Direction : Philippe Clergeau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ecologie
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris, Muséum national d'histoire naturelle
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la nature et de l'Homme - Évolution et écologie (Paris)
Jury : Président / Présidente : Thierry Tatoni
Examinateurs / Examinatrices : Solène Croci
Rapporteurs / Rapporteuses : Sandrine Petit, Dries Bonte

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Des avancées scientifiques sont nécessaires pour limiter l’impact qu’exerce l’urbanisation croissante sur l’environnement et comprendre le fonctionnement de la biodiversité urbaine. Dans cette thèse, nous avons analysé les effets à différentes échelles spatiales sur les patrons d’organisation de plusieurs taxons appartenant à la faune épigée, suivant trois axes : (1) étudier les communautés à l’échelle d’une grande agglomération, (2) étudier l’effet des corridors sur la dispersion et (3) modéliser la dispersion. Nous avons mis en évidence un effet majeur de l’urbanisation des paysages sur les communautés, plus important pour les espèces forestières qui sont remplacées par des espèces plus généralistes. Les corridors, en favorisant la dispersion permettent, pour partie, d’y remédier. Ces résultats ont été confirmés par le modèle de dispersion. Ces résultats ouvrent des perspectives dans la spatialisation du fonctionnement des communautés.