Thèse soutenue

La protection sociale paritaire en France, 1982-2001 : une approche triadique des rapports entre les "partenaires sociaux" et l’Etat

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Valérie Averous
Direction : Marc Sadoun
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science politique
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris, Institut d'études politiques

Résumé

FR  |  
EN

Mise en place en 1945, la Sécurité sociale signe une reconnaissance du rôle des partenaires sociaux en matière sociale, ouvrant la voie à leur institutionnalisation croissante dans le cadre du paritarisme. Ce dernier, associant les organisations syndicales et patronales « représentatives », se construit autour de critères comme l’égalité et la parité et se revendique de la politique contractuelle, au nom de la démocratie sociale. Source de légitimité malgré des rapports complexes avec le financement ou la représentativité, le paritarisme se veut, dans l’approche défendue par les partenaires sociaux, autonome des pouvoirs publics. Les difficultés croissantes rencontrées par ces partenaires à compter des années 1980 sont ainsi mises sur le compte d’une immixtion de l’Etat qui se justifierait quant à elle par une crise à la fois économique, des partenaires sociaux (essentiellement syndicaux) et du paritarisme. Or, l’intérêt d’une recherche sur les rapports entre les partenaires sociaux et l’Etat de 1982 à 2001, basée sur des archives et de sources primaires, réside dans le fait qu’elle permet non seulement de mettre à jour une imbrication des négociations dès 1945 entre les trois acteurs dans une perspective reposant sur les coalitions triadiques, mais aussi d’interpréter l’implication croissante d’une élite du Welfare comme relevant d’un tournant beveridgien dans le champ de la protection sociale, prenant appui sur les politiques dites de lutte contre l’exclusion, écartant de fait les partenaires sociaux des circuits décisionnaires tout en amenuisant la place de la démocratie sociale, ce qui pose en de nouveaux termes le rapport des acteurs concernés à la République.