Scaling in social entrepreneurship : partnerships, knowledge transfer, and business models

par Imran Chowdhury

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Anca Metiu.

  • Titre traduit

    Scale-up et entrepreneuriat social : partenariat, transfert des innovations et modèles de gestion


  • Résumé

    L‟étude présentée ici tente d‟ouvrir une voie intermédiaire en s‟attachant au processus de transfert d‟innovation entre entrepreneurs sociaux. Nous appuyant sur la littérature sur la stratégie de transfert d‟innovation, qui cherche à développer une perspective globale des stratégies variées utilisées par les entreprises pour transférer des innovations efficacement, nous étudions ce processus de transfert dans un contexte d‟entrepreneuriat social, où l‟équilibre entre objectifs d‟efficience et objectifs sociaux plus larges est explicitement plus grand (Pache et Santos, 2010). Nous mettons ainsi en lumière le fait que certains organismes qui apparaissent et opèrent dans des contextes d‟échec simultané des marchés et des gouvernements axent leurs activités sur la création de valeur. S‟il est vrai que le transfert d‟innovation a le potentiel d‟ajouter de la valeur à toutes les entreprises, les divergences dans les objectifs organisationnels et les identités de celles-ci peuvent aboutir à des processus de transfert très différents, au fur et à mesure que l‟on passe de l‟entrepreneuriat commercial traditionnel à l‟entrepreneuriat social. Les travaux de recherche récents sur l‟entrepreneuriat social se sont centrés sur le besoin qu‟ont ces entrepreneurs d‟augmenter leur impact social en développant d‟avantage leurs opérations réussies (Bloom et Chatterji, 2009), mais le processus de transfert d‟innovations comme stratégie pour augmenter cet impact est mal connu. D‟autre part, la recherche sur le transfert d‟innovation ne s‟est quasiment pas penchée sur cette question, parce- qu‟elle n‟a pas envisagé comment des entrepreneurs qui veulent créer, et non capter, de la valeur s‟engagent dans le processus de transfert. L‟objectif de ce travail est d‟étudier comment les entrepreneurs sociaux gèrent le transfert d‟innovations et s‟organisent pour augmenter l‟impact de leurs innovations. Le sujet ne se limite donc pas aux mécanismes et aux résultats d‟un transfert, comme dans les études précédentes. Les questions posées ici ont pour but de comprendre comment les motivations des entrepreneurs sociaux, que l‟on considère comme différentes de celles des entrepreneurs plus traditionnels, influencent la façon dont se déroule le transfert d‟innovation. Pour ce faire, nous procédons d‟abord au réexamen des objectifs, du contexte, et du périmètre du transfert d‟innovations dans le cas d‟entreprises sociales.


  • Résumé

    The purpose of this dissertation is to deepen the study of social entrepreneurship by examining how social entrepreneurs use partnerships and organize themselves to transfer knowledge. My research takes a first step towards building a theory of innovation transfer and scaling for social entrepreneurship. This study builds on three primary foundations. One is the literature on innovation transfer strategy, which seeks to develop a broad view of the various strategies used by firms to transfer innovations effectively. The second is the literature on social entrepreneurship, which highlights the value-creation focus of certain firms that emerge and operate where situations of simultaneous market and government failure exist. Third, I use the literature on institutions, in particular institutional logics, to explain how organizational processes impacted by multiple logics unfold. Using an inductive, multiple-case methodology, I illuminate the innovation transfer process as it relates to social entrepreneurs. My objective is threefold. First, I aim to understand how social entrepreneurs manage the innovation transfer process. Second, I wan to identify the crucial factors influencing innovation transfer between social entrepreneurs, distinguish these factors from those observed in more traditional settings, and examine their impact on the direction of the innovation transfer process. Third, and finally, I hope to offer possible alternative views to the discussion on “scaling” in the social sector, a debate which has, to date, focused on “scaling organizations” as the primary means to expand the scope and reach of innovations developed by social entrepreneurs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales. Learning Center.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.