Thèse soutenue

L'école républicaine et l'étranger : acteurs et espaces de l'internationalisation de la « réforme scolaire » en France (1870 - première moitié du XXe siècle)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Damiano Matasci
Direction : Sandrine KottPaul-André Rosental
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris, EHESS en cotutelle avec Université de Genève
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse de doctorat s'intéresse aux acteurs et aux espaces du processus d'internationalisation de la réforme scolaire en France entre 1870 et la première moitié du XXe siècle. Son ambition est de repenser l'histoire de l'école républicaine en examinant la relation que l'école française - et plus généralement le processus de « nationalisation » du système scolaire - entretient avec l'« étranger ». Organisée en trois parties thématiques, cette recherche explore plus précisément l'ensemble des échanges, des contacts et des emprunts qui caractérisent la mise en place du système scolaire moderne. Les deux premières parties interrogent la production de savoirs sur l'étranger, la construction de « modèles scolaires » de référence ainsi que la place des réformateurs français au sein de la réforme de l'instruction publique dans la deuxième moitié du XIXe siècle. La troisième partie aborde le problème des usages des références étrangères et de l'impact des circulations internationales lors des réformes de l'enseignement primaire et secondaire français de la fin du siècle (notamment les lois Ferry et l'introduction de l'enseignement spécial et moderne). Le dernier chapitre interroge les principales métamorphoses du processus d'internationalisation dans l'entre-deux-guerres. Cette thèse permet finalement d'inscrire l'histoire de l'éducation française dans un contexte réformateur plus large et caractérisé par une circulation d'idées pédagogiques et d'idéaux-types scolaires qui traversent les frontières et se modulent selon les traditions politiques et culturelles de chaque pays.