Thèse soutenue

Pouvoirs publics, commerce informel et marché du travail : étude de cas sur les transformations du centre historique à Guatemala-Ville

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Federico Estrada
Direction : Jesús García-Ruiz
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Résumé

FR  |  
EN

Le but de cette étude sur les commerçants informels du centre historique de Guatemala-Ville a été de comprendre leur organisation sociale et politique. La thèse aborde trois axes : la structure administrative municipale et son influence sur le phénomène, les logiques d´organisation et les expressions politiques des commerçants. Cette recherche qualitative s´est déroulée entre 2006 et 2011. Les principaux informateurs sont les représentants des commerçants et les fonctionnaires de la mairie de Guatemala-Ville. Les analyses nous conduisent à affirmer que les politiques publiques de la mairie instrumentalisent l´espace public afin de confronter les groupes qui occupent cette zone. Les modalités de ce commerce effacent peu à peu les frontières entre l´informel et le formel, créant ainsi une articulation dérégulée mais stable. Dans ce milieu, les logiques locales établissent la fragmentation de l´espace et le type de revendications ; la force du mouvement politique est encore en consolidation et dépend de la structure municipale. En étudiant les représentations sociales, on démontre que la catégorie du « travail » diversifie son contenu et par ce biais, la forme et le sens du travail deviennent flexibles. À la fin de cette thèse, seront identifiées trois questions majeures qui réorientent la recherche sur les secteurs informels : dans le cadre d´un État guatémaltèque faible, de quelles capacités d´intervention dispose encore la sphère publique ? Quels sont les effets produits sur le marché du travail à partir de la fusion entre le formel et l´informel ? Quel type de société peut être structuré à partir des nouvelles logiques de régulation locale ? Quels critères politiques seront à la base du renouvellement urbain ?