Thèse soutenue

Etude de la toxicité des PCBs sur modèles dulcicoles (Daphnia magna et Pseudokirchneriella subcapitata) et marin (Haliotis tuberculata) : approches in vivo, in vitro et in silico

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Elham Abbaszadeh Fard
Direction : Ronan BureauJean-Marc Lebel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physiologie, biologie des organismes, populations, interactions
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Caen

Résumé

FR  |  
EN

Compte tenu de l’importance de la contamination des PCBs dans l’environnement, en particulier en baie de Seine, ce travail de thèse consistait à obtenir de nouvelles données écotoxicologiques par différentes approches : in vivo pour deux espèces d’eau douce, in vitro pour un mollusque marin et in silico dans le cadre de la réglementation REACH. Parmi les 209 congénères le choix des PCBs étudiés a été basé sur une approche structure activité (SAR) élaborée à partir d’un arbre de décision en fonction du nombre d’atomes de chlores et des caractéristiques de substitution en ortho et en para. Les résultats obtenus montrent que ces contaminants organiques peuvent engendrer des effets dommageables chez Daphnia magna, Pseudokirchneriella subcapitata et Haliotis tuberculata. Par ailleurs les tests in vitro nous ont fourni des informations sur la toxicité au niveau cellulaire (viabilité, morphologie, changement enzymatique) en révélant que la viabilité des hémocytes d’ormeau est le paramètre le plus sensible à une contamination par les PCBs. Nos analyses in silico suggèrent également des différences dans les mécanismes de toxicité mis en jeu. Ainsi, chez les daphnies une différence de toxicité s’observe les PCBs Dioxine-Like et les Non Dioxine-Like alors que chez les algues et les ormeaux, cette notion de différence de comportement selon les groupes n’est pas aussi claire. Enfin les analyses quantitatives structure activité nous ont permis de construire pour la première fois des modèles mathématiques reliant la toxicité des PCBs à leurs structures moléculaires en considérant deux descripteurs moléculaires primordiaux, le coefficient de partage et la solubilité aqueuse.