Thèse soutenue

Mémoires et territoires à Regnéville-sur-Mer (Manche) : La vie et les conflits d'une société littorale entre autonomie et hétéronomie, d'aujourd'hui à la fin de l'Ancien Régime, face à son milieu naturel, à son environnement culturel, politique et à son avenir

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thierry Dever
Direction : Camille Tarot
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie, démographie
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Caen

Mots clés

FR

Résumé

FR

La question du territoire ne peut se réduire à un fait matériel, il est aussi symbolique et identitaire. Il touche à une pratique sociale qui puise dans la mémoire collective des habitants de Regnéville et renvoie à une foule de conflits qui la structurent. Il apparaît que les antagonismes les plus sérieux et les plus durables, propres à cette société littorale, se nouent à propos de l'extrême complexité de son espace diversifié, riche, complexe, dynamique, mais aussi limité, restreint, convoité et fragile. Quatre niveaux d'analyse distincts et spécifiques permettent de les différencier du point de vue historique, sociologique et anthropologique. Le premier porte sur la question du vivre-ensemble, les conflits de valeurs et des modes de vie liés à l'aménagement de la commune et de son havre. Ils mettent en exergue les attentes réciproques et souvent antagonistes entre autochtones, néo-ruraux et résidents secondaires. Le second témoigne de l'espace communal, des conflits identitaires liés au rassemblement de trois paroisses : Grimouville, Urville et Regnéville en une seule commune lors de la création des départements en 1795 et notamment sur la question de la propriété des biens communaux que représente le marais. Le troisième dévoile l'importance de l'espace économique de cette commune au 19e siècle et les conflits d'intérêts sur l'exploitation de son havre, tant au niveau local qu'au niveau foncier et dans la relation ambiguë de l'Etat vis-à-vis du capitalisme. Le quatrième se rapporte à l'espace écologique et aux conflits patrimoniaux contemporains, entre, nature expansive et intrusive de la société industrielle, sanctuarisation et réappropriation du territoire