Thèse soutenue

Réactivité de l’azote atomique et du radical OH à basse température par la technique CRESU : réactions d’intérêt pour l’astrochimie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Julien Daranlot
Direction : Michel Costes
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie Physique
Date : Soutenance le 19/12/2012
Etablissement(s) : Bordeaux 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale des sciences chimiques (Talence, Gironde ; 1991-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut des Sciences Moléculaires (Bordeaux)
Jury : Président / Présidente : Christa Fittschen
Examinateurs / Examinatrices : Kevin M. Hickson
Rapporteurs / Rapporteuses : Sébastien Le Picard

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Plus d'une centaine de réactions entre des molécules stables et des radicaux se sont révélées être rapides à très basse température. Les réactions entre deux espèces radicalaires ont quant à elles reçu beaucoup moins d'attention de la part des scientifiques. Les complexités de production et de mesure de concentrations de ces radicaux en sont les principales raisons. Nous avons réalisé pour la première fois des mesures de constantes de vitesse sur les réactions radical-radical N + OH, N + CN et N + CH à basse température dans un réacteur à écoulement supersonique uniforme (tuyère de Laval). Nous avons utilisé une technique de décharge micro-onde pour produire l'azote atomique et une méthode de mesure relative pour déterminer les cinétiques des réactions. Les résultats donnent un aperçu des mécanismes de formation en phase gazeuse de l'azote moléculaire dans les nuages denses du milieu interstellaire.