Thèse soutenue

Proposition d'une méthode multicritère et d'une ontologie noyau des processus d'organisation pour l'aide à l'identification des processus sensibles

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mohamed Turki
Direction : Gilles KasselInès SaadFaiez Gargouri
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences. Informatique
Date : Soutenance en 2012
Etablissement(s) : Amiens en cotutelle avec Université de Sfax

Résumé

FR  |  
EN

De nos jours les organisations sont de plus en plus conscientes de l'importance stratégique d'une meilleure exploitation de leur patrimoine de connaissances qui représente une source de richesse à valoriser. Cela peut être réalisé par l'adoption d'un processus de capitalisation des connaissances visant à repérer, préserver et valoriser les connaissances de l'organisation. Cependant, compte tenu de la masse importante des connaissances à préserver et de l'émergence de nouveaux types d'organisations centrés sur les processus, les établissements de santé sont amenés à identifier leur processus d'organisation sensibles mobilisant des connaissances sur lesquelles il faut capitaliser en priorité. Pour aborder cette problématique, nous proposons une ontologie noyau des processus d'organisation nommée COOP (Core Ontology of Organization’s Processes) et une méthode multicritère nommée SOPIM (Sensitive Organization’s Process Identification Methodology) pour l'aide à l'identification des processus d'organisation sensibles. Cette méthode est validée dans le cadre de l'Association de Sauvegarde des Handicapés Moteurs de Sfax à travers son application pour la prise en charge des enfants atteints d'une Infirmité Motrice Cérébrale. Un outil baptisé OP-DSS (Decision Support System for identifying sensitive Organization’s Processes) a été également développé pour implémenter cette méthode. L'ontologie COOP définit une classification des processus d'organisation en se basant sur une définition rigoureuse et explicite des concepts mis en jeu. Cette ontologie nous a aidés pour caractériser les processus d'organisation sensibles et pour construire l'ensemble des critères d'évaluation de ces processus. La méthode SOPIM est composée de deux phases successives, une première phase de construction d'un modèle de préférences des décideurs, et une deuxième phase de classification des nouveaux processus d'organisation à évaluer.