Thèse soutenue

Vers une évaluation du projet école intégrée (enseignement en langue vernaculaire) dans l'enseignement primaire en Côte d'Ivoire : une analyse des performances scolaires d'élèves ivoiriens

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Happy Rosalie Lolo Monney
Direction : Georges Daniel Véronique
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 17/11/2012
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence ; 2000-....)
Jury : Président / Présidente : Bruno Maurer
Examinateurs / Examinatrices : Georges Daniel Véronique, Bruno Maurer, Michel Candelier, Stéphanie Clerc Conan
Rapporteurs / Rapporteuses : Bruno Maurer, Michel Candelier

Résumé

FR  |  
EN

La côte d'Ivoire comme la plupart des pays de l'Afrique subsaharienne, est multilingue avec environ soixante (60) langues reparties en quatre grands groupes géographiques et culturels (Mandé, Gur, Kru, Kwa). La langue de scolarisation héritée de la colonisation n'est pas la langue de première socialisation des apprenants. Les connaissances scolaires sont inadaptées aux pratiques issues de la réalité socioculturelle des apprenants. Le faible pourcentage des réussites est attribué à une large part à l'incompétence en français des élèves. En 2000, dix (10) langues ivoiriennes (abidji, agni, baoulé, bété, guéré, koulango, mahou, senoufo, yacouba), sont introduites dans le système éducatif à travers le projet école intégrée (PEI). Le projet école intégrée est installé dans les zones rurales. Ses objectifs principaux sont d'une part, l'amélioration de la couverture scolaire qui est passé de 76% en (2001-02) à 74,3% en (2006-07), indiquant ainsi que près de 26% de la population d'âges scolarisables n'a pas accès à l'école. En milieu rural l'accès à l'école est réduit, (66% en milieu rural contre 83% en milieu urbain, in rapport d'état du système éducatif), et varie d'une région à une autre avec une déperdition de 35%. Le PEI se caractérise par un bilinguisme de transition, l'enseignement est entièrement en langue locale au cours préparatoire première année (CP1), le français est appris oralement. Au CP2 et au CE1 (cours élémentaire première année), l'enseignement est bilingue, les apprentissages en lecture/écriture se font à partir des deux langues et dans toutes les matières.