Thèse soutenue

Etude exploratoire des enjeux du renouvellement du leadership universitaire : la présidence de l’université

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Elisa Allari
Direction : Robert Fouchet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 31/08/2012
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Sciences Economiques et de Gestion d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Institut : Institut de management public et gouvernance territoriale (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône)
Equipe de recherche : Centre d'études et de recherche en gestion d'Aix-Marseille
Jury : Président / Présidente : Jacques Bourdon
Examinateurs / Examinatrices : Robert Fouchet, Jacques Bourdon, Jean-Michel Uhaldeborde, Jean Desmazes, Yves Lecointe
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Michel Uhaldeborde, Jean Desmazes

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Bien que le leadership ait fait l'objet d'une profusion de travaux, aucune définition valide et partagée n'a pu émergé, à ce jour. Fuyant, changeant, révélé ou « asphyxié » par certains contextes, nous voici face à l'étude d'un concept polymorphe et polychrome. Ce travail doctoral vise à questionner le concept de leadership s'appliquant aux organisations publiques, pluralistes et non ordinaires, que sont les universités. La prise en compte du contexte mouvant dans lequel évoluent actuellement les établissements universitaires, constitue la dimension fondamentale de cette étude. Nous avons choisi de positionner cette recherche dans une approche processuelle, relationnelle et dynamique du leadership, dans laquelle s'articulent les perceptions qu'ont le(s) leader(s) et les followers  d'une même situation de changement. Cette recherche permet de présenter les caractéristiques des organisations universitaires et d'identifier les éléments d'une mutation, tournée vers une gestion plus « entrepreneuriale » au sens de Clark (2001). Dans cette perspective, l'analyse des voies de légitimation du leadership présidentiel, s'inscrivent dans des dimensions plus managériales, où l'expertise gestionnaire et l' « agir stratégique » deviennent nécessaires. Cette étude nous conduit également à compléter le concept de leadership universitaire et d'en appréhender les mutations en nous appuyant sur les convergences de représentations. L'évolution du système universitaire français nous amène à soulever la problématique de la différenciation des légitimités et de la distribution des rôles dans l'université, et des modalités d'organisation de ceux-ci au sein d'une gouvernance repensée.