Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Guillaume Dejean
Direction : Matthieu ArlatEmmanuelle Lauber
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Interactions plantes-microorganismes
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Toulouse 3

Résumé

FR  |  
EN

La dégradation microbienne de la paroi végétale n'est pas seulement un processus biologique important, elle présente également un intérêt scientifique grandissant pour de nombreuses applications biotechnologiques. Au cours de ces travaux, nous avons identifié le système de dégradation et d'utilisation du xylane, un composant structural majeur des parois végétales, chez les espèces de Xanthomonas phytopathogènes. Ce système est requis pour la pathogénicité et nous avons montré qu'il est nécessaire pour la croissance optimale des bactéries à la surface des feuilles des plantes hôtes et non hôtes. L'une de ses particularités est la présence de 2 transporteurs spécifiques de la membrane externe (TBDT, TonB-dependent transporter) qui seraient impliqués dans le transport actif de produits d'hydrolyse du xylane. Enfin, des analyses de génomique comparative ont permis de définir un ensemble de gènes essentiel pour l'utilisation du xylane, conservé chez un grand nombre de bactéries phylogénétiquement très distinctes et nichant dans le sol, les plantes, les systèmes aquatiques ou les systèmes digestifs des animaux. Nos travaux montrent que cet ensemble de gènes est systématiquement associé avec des TBDTs, soulignant l'importance de ces protéines dans l'utilisation du xylane, le second polysaccharide végétal le plus abondant dans la nature.