Thèse soutenue

Étude de la signalisation membranaire précoce au cours des phénomènes de mort cellulaire induits par les hydrocarbures aromatiques polycycliques, cancérogènes chimiques environnementaux

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Béatrice Dendelé
Direction : Dominique Lagadic-Gossmann
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Rennes 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Vie-Agro-Santé (Rennes)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université européenne de Bretagne (2007-2016)

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

De par son environnement, l’Homme est régulièrement exposé aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) à l’origine de nombreux cancers. Récemment, il a été montré que consommer les oméga-,3 acide docosahexaénoïque (DHA) et acide eicosapentaénoïque (EPA), réduisait l’apparition de certains cancers. Nos travaux précédents ont montré que dans les cellules épithéliales hépatiques F258 de rat traitées par un HAP, le B[a]P, la régulation du pH intracellulaire par l’isoforme 1 de l’échangeur Na⁺/H⁺ (NHE1) et la protéine suppresseur de tumeur p53 sont des cibles précoces impliquées dans l’apoptose associée. Mes travaux de Doctorat ont montré que 1) le couple GSK3α/c-Myc est impliqué dans le dysfonctionnement mitochondrial associé à l’apoptose induite par le B[a]P. 2) L’apoptose induite par le B[a]P est inhibée par le DHA et l’EPA dans les cellules immortalisées F258 alors qu’elle est potentialisée dans les cellules cancéreuses Hepa1c1c7.