Thèse soutenue

Spécificité coopérative et groupes coopératifs agricoles : le cas "Champagne Céréales"

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maryline Thénot
Direction : Ababacar Mbengue
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 15/12/2011
Etablissement(s) : Reims
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences humaines et sociales (Reims ; 2012-)

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Au niveau mondial. les grandes concentrations des acteurs économiques s'intensifient et le secteur coopératif agricole français n'échappe pas au mouvement avec 1000 opérations de fusion acquisition en 10 ans. L'accélération de ces mouvements de concentration a facilité la constitution de groupes coopératifs agricoles. devenus aujourd'hui très puissants et performants. Ils sont de taille importante avec plusieurs milliers d'adhérents et présentent une structure juridique complexe souvent avec une holding. de nombreu es participations et des filiales en amont et en aval. Les acteurs de ces groupes sont essentiellement issus du monde agricole dans l'amont mais la présence d'investisseurs privés est fréquente dans la holding et dans l'aval. Il coexiste donc. au sein de ces groupes. deux logiques : une logique coopérative liée à la valorisation du produit et une logique capitaliste liée à la valorisation du capital. Quelle est la capacité de ces groupes à intégrer ces deux logiques et que devient la logique coopérative dans un groupe contraint d'adopter des comportements d'affaires pour s'adapter à son environnement économique? Cette réflexion nous amène à nous interroger sur les conséquences principales de la mutation en groupe sur la spécificité coopérative. Comment pouvons-nous la définir de nos jours, quel est son devenir ? A partir de la littérature. nous avons pu schématiser l'influence de la structure de groupe sur l'organisation et les relations qui se nouent entre les acteurs. Il en ressort un certain nombre de difficutés manifestes et latentes dans le maintien de la spécificité coopérative. Notre objectif de recherche est de vérifier, d'une part si l'on retrouve ces difficultés dans tout groupe coopératif agricole et d'autre part. de repérer et d'analyser d'éventuels mécanismes qui permettraient de les amoindrir et en conséquence de préserver la spécificité coopérative. Nous avons décidé de tester empiriquement les différentes propositions schématisées au sein du groupe coopérative agricole Champagne céréales.