Thèse soutenue

De"Monstre" à "Malformation" : Histoire des représentations du corps difforme dans la société française du XVIème au XVIIIème siècle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aziza Maadi
Direction : Élisabeth Belmas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Paris 13

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'histoire des malformations corporelles au XVIème-XVIIIème siècle est multiple et complexe. La première caractéristique du « monstre » est d'être différent et le travail présent consiste à définir en premier lieu cette différence. Pour tenter d'expliquer les naissances monstrueuses, théologiens, scientifiques de l'époque moderne ont avancé quantité d'explications. Loin des superstitions, dès le milieu du XVIIème siècle, les scientifiques veulent rationaliser le « monstre » ; cette rationalisation passe par l'explication de phénomènes longtemps ancrés dans le monde magico-religieux, dont l'influence persiste jusqu'au XIXème siècle. Ainsi s'explique l'association qu'offre la médecine moderne, qui associe observations et théories arbitraires. Le va-et-vient incessant entre les deux pôles de la physiologie et de la morale constitue un point fondamental de la question des malformations. Ce travail s'est attaché à suivre les progrès de la rationalisation et de la médicalisation des perceptions du corps monstrueux, à comprendre comment la « monstruosité » a évolué de la sphère religieuse/fabuleuse, à la sphère scientifique/médicale, en devenant une pathologie que l'on tente de réparer afin d'intégrer les êtres difformes dans la société française moderne.