Thèse soutenue

Conception de nouveaux bioconjugués "squalénisés" anticancéreux dotés de propriétés d'auto-assemblage : synthèse, caractérisation des nanoparticules et évaluation biologique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Joachim Caron
Direction : Didier Desmaële
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie organique
Date : Soutenance le 29/09/2011
Etablissement(s) : Paris 11
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Innovation Thérapeutique : du Fondamental à l'Appliqué (Châtenay-Malabry, Haut-de-Seine ; 2000-2015)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Biomolécules : conception, isolement, synthèse (Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine ; 2002-....) - Molécules bioactives, conception, isolement et synthèse
Jury : Président / Présidente : Patrick Couvreur
Examinateurs / Examinatrices : Didier Desmaële, Patrick Couvreur, Isabelle Rico-Lattès, Laurent Micouin, Françoise Gueritte, Jean-François Mouscadet
Rapporteurs / Rapporteuses : Isabelle Rico-Lattès, Laurent Micouin

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

La squalénisation est une méthode de vectorisation sous forme nanoparticulaire qui consiste àcoupler de manière covalente un dérivé du squalène à des principes actifs hydrophiles tels que lesanalogues nucléosidiques. Les conjugués amphiphiles obtenus sont capables de s’auto-organiserspontanément dans l’eau en nanoparticules d’une centaine de nanomètres de diamètre etpossèdent des activités anticancéreuses ou antivirales remarquables. Notre objectif était d’étendrecette stratégie à différentes classes d’antitumoraux, comme les antimétabolites, les antimitotiqueset les agents alkylants. Différents dérivés du squalène ont ainsi été synthétisés puis couplés à cesprincipes actifs pour former les bioconjugués squalénisés correspondants. Il a été montré que cesprodrogues étaient capables de s’auto-assembler en nanoparticules spontanément en milieuaqueux, que le principe actif soit hydrophile ou hydrophobe. Les suspensions nanoparticulaires deces prodrogues se sont montrées actives in vitro sur différentes lignées cellulaires cancéreuseshumaines et murines et in vivo chez la Souris sur des modèles de cancer. La squalénisation a donc étéétendue à diverses familles de composés anticancéreux confirmant qu’il s’agit d’une méthodegénérale de vectorisation pourvue d’un fort potentiel thérapeutique.